28 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Tests-matchs : Louis Rees-Zammit, l’avenir du rugby gallois

Publicités

Un tournoi des 6 Nations et déjà une tournée de Lions Britanniques en poche. Après des débuts plus que prometteurs, LRZ c’est plus qu’une future star du rugby mondial. Entre atouts physiques, intelligence et humilité, le jeune ailier a tout d’un grand…

Si le Pays de Galles a été sacré champion d’Europe, le jeune talent n’y est pas étranger. Vent de fraîcheur dans un collectif vieillissant, son énergie et sa ténacité ont transformé son équipe en une réelle puissance mondiale.

Après de belles prestations cette année, Louis Rees-Zammit aura donc à coeur de poursuivre ses performances cinq étoiles. Peut-être bien le premier d’une longue liste dans sa carrière…

Le jeu parfait

Le match parfait ?

Confiant sous le ballon haut, à l’aise techniquement et un redoutable finisseur, le gallois a tout pour devenir le meilleur ailier du monde. S’il est encore jeune, ses qualités individuelles sont remarquables. 

Avec, déjà, des statistiques éblouissantes, « Rees Lightning » peut compter sur des attributs hors normes. Et oui vous l’avez compris, c’est bien sa vitesse qui le démarque de ses concurrents. À peine 20 ans et déjà une référence à son poste, le numéro 14 de Gloucester a régalé lors du tournoi en début d’année. Pour sa première titularisation, la « pépite galloise » démarre par un essai contre l’ennemi irlandais. Un avant goût de ce qu’il reste à venir. 

Les semaines se suivent et se ressemblent pour le natif de Penarth. Un exploit individuel contre l’Écosse, une performance XXL contre les anglais et un doublé à Rome. Rees-Zammit fait parler ses cannes et débarque véritablement sur la scène internationale. 

Le nouveau Shane Williams ?

Shane Williams. Légende du rugby gallois et meilleur marqueur de leur histoire. La comparaison est flatteuse pour l’étoile montante. « Avec ses 58 essais sous le maillot rouge, ça fait toujours plaisir d’être comparé à lui », a affirmé Rees-Zammit après le match face à l’Écosse.

Idole du jeune joueur, l’ancien international a également déclaré avoir constaté des ressembles entre leurs styles de jeu. Que ce soit la vitesse, le jeu au pied ou les appuis de folie, les nombreuses similitudes ont enflammés les réseaux sociaux.

Le nouveau Shane Williams ? C’est peut-être trop tôt pour dire. Mais en tout cas, sa carrière promet d’être belle !

Fidèle à sa patrie

Alors que l’ailier prometteur est né au Pays de Galles, Eddie Jones aurait tenté de le convaincre à enfiler la tunique blanche. Une proposition audacieuse, que Rees-Zammit a gentiment refusée.

Du côté de Gloucester depuis ses 17 ans, le jeune homme a tapé dans l’oeil du sélectionneur anglais. Mais même s’il se dit honoré, il n’a jamais pensé à changer de camp.

L’idée de voir Watson et Rees-Zammit aux ailes anglaises fait, certes, saliver les amateurs du ballon ovale. Mais Louis Rees-Zammit est resté fidèle à son pays de coeur. Son rêve a toujours été de jouer pour cette équipe galloise. Chose qu’il fait à merveille chaque week-end.

Un lion insaisissable

Sa belle forme en 2021 lui octroie une place de prestige au sein de l’effectif de Lions Britanniques. Face aux provinces sud-africaines il a pu montrer tout l’étendu de son talent. Avec 3 essais en 4 matchs, l’ailier de Gloucester s’est montré ultra efficace, démontrant une fois encore qu’il mérite de jouer dans la cour des grands.

Pourtant, Warren Gatland ne s’est pas montré assez généreux avec la pépite, ne le faisant jouer dans aucun des principaux tests face aux Springboks. Le « porte mascotte » 2021 s’en va d’Afrique du Sud avec aucune Cap officielle, mais nul doute qu’il aura sa chance en Australie dans quatre ans !

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.