23 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Top 14 : trois victoires à l’extérieur, le BO ne s’en sort pas… Le débrief du multiplex

Publicités

Masterclass de Jalibert face à Pau, coup de tonnerre à Aimé Giral : le multi de la 7ème journée ne nous a pas déçu !

Pau 33 – 37 Bordeaux

D’une courte tête, Bordeaux s’impose au Hameau. Les Girondins peuvent souffler ! Les locaux, machine à réaction, ont presque inversé la vapeur en seconde periode, grâce à deux essais de Maddocks (55e) et Delhommel (73e). Grâce à un Matthieu Jalibert toujours aussi influent et auteur de 25 de 37 points de l’UBB (dont deux essais), les hommes de Christophe Urios enchaînent une quatrième succès de rang. Pau prend tout de même le bonus défensif.

Brive 6 – 8 La Rochelle

Que de fautes ! Dans un match brouillon, avec très peu d’occasions, les Rochelais s’en sortent tant bien que mal face à des Brivistes inoffensifs. Pourtant dominateurs devant en première mi-temps, les Coujoux n’ont pas su prendre le large lorsque les Maritimes étaient en infériorité numérique. Entré en début de rencontre suite à la blessure de Popelin (7e), Jules Plisson rate même l’immanquable à l’heure de jeu avec une pénalité en face des perches.

Censé être le bon exemple, le capitaine briviste, Saïd Hirèche, tape sur le ballon lors de l’introduction en mêlée et reçoit un carton jaune (61e). C’est finalement à 10 minutes du terme que la ligne d’en-but est enfin franchie. Dulin, bien servi, crochette et décale Retière qui n’a plus qu’à plonger (69e). Le score ne bougera plus et le CAB encaisse sa première défaite de la saison à domicile, tandis qu’à l’inverse, le Stade Rochelais s’impose pour la première fois hors de ses terres !

Castres 38 – 20 Biarritz

A Pierre Fabre, Castres est toujours invincible. Les Tarnais enchaînent une 13 ème victoire de rang dans leur enceinte. Ils ont globalement maîtrisé une rencontre où Biarritz, qui n’a encore une fois pas démérité, a souffert face à la puissance du pack castrais, qui s’est offert six essais. Wilfried Hounkpatin a encore inscrit un doublé, tout comme le centre Botitu. Castres reste sur le podium, de bon augure avant de se rendre à Toulouse, le week-end prochain.

Perpignan 22 – 23 Stade Français

On a longtemps cru que les Catalans allaient l’emporter dans cette partie. Une rencontre qui pourrait s’articuler autour d’un seul homme : Melvyn Jaminet. C’est lui qui ouvre le score pour les locaux (4e), avant de se lancer dans un duel de buteurs avec Joris Segonds. Sur le premier essai catalan, c’est aussi lui qui déclenche, d’une course merveilleuse, le décalage pour son ailier Alivereti Duguivalu. Si l’USAP mène à la mi-temps (16-13), c’est grâce à son arrière.

Mais au retour des vestiaires, les choses se gâtent pour les hommes d’Arlettaz. Après Gabrillagues dans le premier acte, c’est Sekou Macalou (avec un numéro de funambule), qui vient inscrire le second essai parisien. Le début de la fin pour les « Sang et Or »… Jaminet rate la pénalité (74e) qui aurait permis aux Catalans de passer à +5 et donc de se mettre à l’abri. Trois minutes plus tard, le Varois se fait pénaliser aux 22 mètres, face aux poteaux, pour un ballon gardé au sol. Léo Barré transforme facilement la pénalité et scelle l’issue du match. Paris s’impose 22-23 et peut souffler un coup.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.