23 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Top 14 : les frères Marchand, tête contre tête

Publicités

Après les Couilloud la semaine dernière, c’est au tour des frères Julien et Guillaume Marchand de s’affronter, ce dimanche (21h) pour l’affiche de la 7e journée de Top 14. Une première pour les deux talons.

Quelque soit le scénario final du choc de la soirée, la famille Marchand sera vêtue de rouge et de noir, au stade Gerland de Lyon. Cette saison, et pour la première fois de leur vie, les deux frères font chemin à part. Si le premier, Julien, reste fidèle au Stade Toulousain, son cadet, Guillaume, s’en est allé du côté de Lyon, en recherche de temps de jeu.

Faux jumeaux

Tous deux issus de la formation toulousaine, les deux frères suivent chacun une trajectoire différente depuis le début de leur carrière. Au delà des liens de sang, la fratrie partage sur le terrain des points communs forts. Avec un parcours différent.

Dans le jeu, les Pyrénéens se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Talonneurs, puissants, mobiles, excellents gratteurs et lanceurs de pizza, Julien et Guillaume ont décidément le même ADN.

Mais l’un a connu la réussite que le second recherche désormais. Julien, récemment oscarisé par le Midol, n’arrête plus d’impressionner. Titulaire indéboulonnable avec le double champion de France en titre, il a gagné sa place de numéro 1 chez les Bleus aux dépens de joueurs comme Chat ou Bourgarit. Avec 3 trophées majeurs dans son armoire en tant que capitaine du grand Stade (à seulement 26 ans), on se demande où s’arrêtera « Juju », que beaucoup placent désormais dans le gotha des tous meilleurs numéros « 2 » au monde.

La main tendue par Pierre Mignoni

Pour Guillaume, le petit frère, l’histoire s’avère être moins enthousiaste. Même si son palmarès est identique à celui de son aîné (on peut y ajouter un titre de champion du Monde U20), son rôle les saisons précédentes au sein du Stade Toulousain était limité. Troisième dans la hiérarchie derrière Peato Mauvaka et bousculé par le champion de France espoir Guillaume Cramont, «Guigui», un peu trop tendre pour prétendre à un meilleur statut au sein de l’armada, avait besoin de plus de responsabilités pour montrer tout son potentiel.

Ugo Mola le sait, le cadet a le talent pour devenir un excellent talonneur chez les Rouge et Noirs. Il était donc hors de question de le laisser partir définitivement. Est alors venue, cet été, la proposition qui allait mettre tout le monde d’accord. Le LOU s’est présenté en demandant un prêt d’un an du jeune talon. Une alternative parfaite, permettant à Guillaume d’enchaîner les matchs et à Toulouse de ne pas perdre un de ses joyaux.

Ce soir, quand viendra la première mêlée, nul doute que durant le fameux duel de regards, les frissons vont parcourir le corps des deux frères de sang. Dans la cocon enflammé du Stade Gerland, la rage de vaincre des Marchand ne laissera la place à aucune retenue. Un seul sortira vainqueur, reste à savoir qui de Guillaume ou de Julien sera le premier à battre l’autre.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.