26 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Top 14 : découvrez le XV type de la 7e journée

Publicités

C’est le rendez-vous du lundi. La rédaction de MÀ5 vous a concocté son équipe type du week-end de Top 14 ! Jalibert, Marchand, Tuisova : découvrez quels joueurs ont le plus brillé sur le terrain !

Pilier gauche : Siegfried Fisi’ihoi (34 ans, Section Paloise)

Clé de voûte de la solide mêlée béarnaise, l’international tongien est en train de prouver qu’il fait partie du gratin des meilleurs piliers du Championnat. Imprenable en mêlée fermée, Fisi’ihoi a fait des dégâts dans le jeu courant, cassant plusieurs plaquages. Malgré 70 minutes sur le terrain, son impact n’a malheureusement pas suffi à Pau, battu de peu par l’UBB (33-37).

Talonneur : Guillaume Marchand (23 ans, LOU Rugby)

Tête contre tête avec son frère Julien, dans le choc face à Toulouse, Guillaume Marchand ne s’est pas laissé impressionner par l’armada de son club formateur. Comme ses coéquipiers, il a su se montrer agressif en défense, et fiable au lancer, face aux meilleurs contreurs du Championnat. Loin de l’ainé, Guillaume fait son nid. En enchaînant les titularisations avec l’un des prétendants au Brennus, nul doute qu’il continuera à prendre de l’envergure, à un poste déjà bien fourni chez les Bleus.

Pilier droit : Wilfrid Hounkpatin (30 ans, Castres Olympique)

À quelques heures de la liste des joueurs retenus par Fabien Galthié pour disputer la tournée automnale avec les Bleus, il est sans conteste un candidat crédible, d’autant plus avec la blessure du Montpelliérain Haouas. Wilfrid Hounkpatin, surpuissant de démesure une fois lancé, marche sur l’eau depuis le début de la saison. Ce week-end, dans le seul succès bonifié de la journée contre Biarritz, il a encore fait sa spéciale, en marquant en force un essai sur une pénalité jouée à la main. Inarrêtable, le protégé de Pierre-Henry Broncan est en train de crever l’écran. Il a encore inscrit un doublé ce samedi, comme il y deux semaines.

Seconde ligne : Florent Vanverberghe (21 ans, Castres Olympique)

Et si c’était lui, la surprise de la liste du XV de France ? Géant au coeur tendre, Florent Vanverberghe est devenue la tour de contrôle du pack tarnais, un an après son arrivée. Celui qui a disputé la tournée d’été en Australie enchaîne les titularisations, et a encore répondu présent face au défi biarrot. Filou comme un vieux briscard, ‘VDB’ possède toute la palette du seconde ligne moderne, agile et mobile. Il inscrit le 4e essai de Castres, résistant à deux plaquages.

Seconde ligne : Paul Gabrillagues (28 ans, Stade Français)

Le nouveau guide des Rose et Bleu est tout trouvé. Capitaine dans la périlleuse victoire contre Perpignan, Paul Gabrillagues s’est montré décisif. Auteur d’un essai en première mi-temps, il réalise également un grattage décisif dans le second acte, alors que les Catalans poussaient pour arracher le succès dans leur antre d’Aimé Giral. Dans le renouveau du Stade Français (3 victoires sur les 4 dernières journées), Gabrillagues brille de mille feux, dans sa si précieuse discrétion.

Troisième ligne aile : Ibrahim Diallo (23 ans, Racing 92)

Quel athlète ! Auteur d’une nouvelle performance magistrale, ‘Ibou’ a assené Toulon de ses tours de bras, répondant autant dans le défi physique que dans le jeu de mouvement. Ultra mobile, il s’est souvent proposé aux extérieurs, apportant un danger constant. Il inscrit le deuxième essai des Ciel et Blanc, entérinant presque les espoirs des Varois. Diallo est en train de prendre de l’épaisseur, et son début de saison colossal va peut-être à nouveau lui ouvrir la porte des Bleus après une tournée d’été réussie.

Troisième ligne aile : Beka Saghinadze (22 ans, LOU Rugby)

Lyon a peut-être trouvé le nouvel ovni du Top 14. Doté d’une explosivité imparable, le solide flanker a su résister à quatre adversaires pour inscrire le premier essai face à Toulouse, en force. Excellent plaqueur, Saghinadze a fait étalage de sa robustesse aux quatre coins du terrain. Le symbole d’un match où Lyon, agressif, a su montrer les crocs pour envoyer au tapis les champions de France.

Troisième ligne centre : Yoan Tanga (24 ans, Racing 92)

Encore auteur d’un essai (20e), Tanga a fait office de bulldozer face au RCT. Découpant l’ouvreur adverse Anthony Belleau à plusieurs reprises, il n’a cessé de mettre dans l’avancée les Racingmen. Cette saison, Tanga se montre plus régulier, plus technique, plus explosif. Cette éclosion apporte un sacré vent de fraîcheur au jeu des Franciliens.

Demi de mêlée : Nolann Le Garrec (19 ans, Racing 92)

C’est une très belle promesse pour le futur. Nolann Le Garrec ne cesse d’épater par des prestations pleines de maturité, depuis qu’il enchaîne les titularisations. Le jeune demi de mêlée a encore impressionné sur la pelouse de Mayol. Dans sa qualité de jeu au pied, sa fiabilité face au perches (5 pénalités et une transformation), mais aussi dans sa vision du jeu. Au milieu de la myriade de stars des Franciliens, le Breton sait rythmer la rencontre à merveille, variant le jeu au près comme la prise des largeurs. Un véritable patron, déjà.

Demi d’ouverture : Matthieu Jalibert (22 ans, Bordeaux-Bègles)

Dans une forme éclatante, Matthieu Jalibert a été l’artisan du nouveau succès bordelais sur la pelouse de Pau. Transperçant facilement la défense béarnaise, il inscrit deux essais (25 points au total, record en carrière). Sorti pour un protocole commotion à l’heure de jeu, Jalibert a malgré tout livré un récital, bien aidé par un pack d’avants conquérant. Un 10 titulaire en force pour les Bleus ?

Centre : Vilimoni Botitu (23 ans, Racing 92)

Dans la démonstration castraise face à la lanterne rouge, Biarritz, le centre fidjien a su tirer son épingle du jeu. Profitant d’un turnover de la part de son coach, il a su bien faire oublier Combezou en se montrant opportuniste. À la réception d’une passe au pied de Urdapilleta, puis bien décalé par Nakosi, il s’offre un doublé, et a su déployer son agilité au centre du terrain.

Centre : Josua Tuisova (27 ans, LOU Rugby)

On ne doute plus de ses qualités intrinsèques balle en main. Depuis son envol à Toulon, Tuisova est un danger permanent une fois lancé pour les défenses du Top 14. De retour après 4 week-ends sans jouer, il a, une fois encore, sorti une nouvelle masterclass dans son style destructeur. Il se crée tout seul ce qui est peut-être l’action du week-end, affalant Holmes avant de résister à trois adversaires pour servir Cretin sur un plateau (46e). Sans doute le facteur X de la victoire lyonnaise face à Toulouse.

Ailier : Alivereti Duguivalu (24 ans, Perpignan)

Fiable dans les duels aériens, Duguivalu a affolé la défense du Stade Français de par ses crochets incisifs. Il inscrit l’essai du retour en première période, bien servi par Jaminet (36′). Malgré la déception de la défaite, le joueur d’origine fidjienne a apporté énormément d’impact pour animer les attaques catalanes.

Ailier : Damian Penaud (25 ans, Clermont)

Malgré un carton jaune en première période, Penaud a été l’un des Auvergnats les plus en vue dans le succès contre Montpellier. ll inscrit le seul essai des siens dès l’entame du match (7e), profitant du beau travail d’un Camille Lopez inspiré. Penaud est en train de retrouver une belle forme, et son registre de franchiseur va encore apporter beaucoup à Clermont cette saison.

Arrière : Aymeric Luc (24 ans, Toulon)

Sur la lancée de sa prestation contre Castres, Luc a encore été brillant face au Racing. Habile dans ses relances (64 mètres gagnés ballon en main), il s’est montré précieux en dernier rideau, tant dans la gestion de l’occupation qu’en défense (100% de réussite au plaquage).

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.