30 juin 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Brive : une équipe du Top 6 sans Bleus

Le début de saison tonitruant du CAB n’est pas passé inaperçu auprès des amateurs du Top 14. Pourtant, les Corréziens ne verront partir aucun de leur joueur avec le groupe France.

On a tendance à l’oublier, mais c’est bel et bien les Coujoux qui étaient seuls en tête à l’issue de la première journée du championnat. Si Brive, qui n’a plus quitté le Top 6 depuis la 2ème journée, fait partie des équipes en forme, elle est cependant la seule formation du Top 14 (avec Biarritz) à ne pas pourvoir le réservoir Bleu cet automne. Étonnant.

Les Brivistes n’ont d’ailleurs plus envoyés de Bleus à Marcoussis depuis… octobre 2018 ! À cette époque là, c’est le jeune pilier Demba Bamba qui est appelé parmi la liste des 31 de Jacques Brunel pour rejoindre le groupe tricolore. Depuis, calme plat. Boycott, hasard, manque de places pour les Français ou véritable difficulté à ressortir des individualités dans un collectif homogène ? La question a le mérite d’être posée.

Quelle place pour les Français au CAB ?

Ils n’étaient que 3 français à débuter, la semaine dernière, lors du choc face à La Rochelle. Paul Abadie et Enzo Hervé composaient la charnière, tandis que Thomas Larenjeira était titulaire à l’arrière. 3/15, ça minimise forcément les chances du club de pouvoir garnir les rangs de la sélection nationale… Problème, ce match face aux Rochelais n’était pas une anomalie.

Depuis le début de la saison, les Coujoux n’ont aligné, dans leur XV de départ, que 11 français en 7 matchs. Et seulement 4 ont démarré plus de la moitié des rencontres. De quoi interroger.

Les Français du CAB* : Paul Abadie (5), Enzo Hervé (5), Thomas Larenjeira (4), Joris Durand (4), Mathieu Voisin (3), Thomas Acquier (3), Simon-Pierre Chauvac (2), Guillaume Galletier (2), Daniel Brennan (2), Pierre Tournebize (1) et Enzo Sanga (1).

*Nombre de titularisations

Un collectif homogène et cosmopolite

Saïd Hireche en témoignait lui-même récemment au micro de Canal +, Brive c’est le club cosmopolite par excellence. Les joueurs étrangers y sont légion et les très bons résultats pourraient venir de cette merveilleuse alchimie corrézienne.

Argentins, Fidjiens, Irlandais, Anglais, Sud-africains, Géorgiens, Australien, Italien, Tongien, Samoan et même Colombien, le plan de jeu briviste ne serait-il pas finalement un savant mélange de toutes les cultures rugbystiques du Globe au service du même collectif ? Car chez la Gaillarde, on ne semble parler qu’une langue : celle de l’Ovalie. Voilà peut-être le secret de la réussite.

Enzo Hervé, l’espoir Bleu ?

Si le salut pouvait venir d’un joueur, ça serait bien de lui. Enzo Hervé est clairement le facteur X de cette équipe briviste et le français le plus utilisé, depuis ce début de saison. Remuant, omniprésent, il est de la trempe des joueurs capables de changer le cours d’un match à lui tout seul. Étincelant en club, il est entré dans le débat pour la place de 3ème choix en Équipe de France.

Car face à Louis Carbonel et Antoine Hastoy, le natif de Dordogne a de sérieux atouts à faire valoir. Même si Fabien Galthié a finalement décidé d’appeler le Palois pour cette tournée d’automne, nul doute qu’avec des performances de telle classe, le joueur de 23 ans devrait bientôt connaitre la sélection nationale.

Un avantage pour les doublons

Envoyer des joueurs avec les Bleus, c’est bien beau mais ça ne fait pas gagner des points. Ça en fait plutôt perdre, d’ailleurs. Et parfois, un simple joueur manquant peut dérégler une équipe. On peut évidemment penser à l’USAP qui va perdre son arrière et buteur Melvyn Jaminet, ou au Stade Français qui sera orphelin de Sekou Macalou, leur puissant et décisif troisième ligne. Que deviendrait Brive, par exemple, sans son métronome Enzo Hervé pendant plusieurs semaines ? Mystère.

Quoi qu’il en soit, leur très bonne posture actuelle pourrait encore devenir meilleure dans les week-ends à venir si les Coujoux parvenaient, avec leur effectif au complet, à distancer encore un peu plus les autres équipes du championnat qui seront, elles, (très) handicapés pour certaines.

Brive a momentanément un avantage sur les autres, à eux de ne pas le laisser passer.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.