28 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Top 14 : l’énorme coup du MHR au Racing !

Publicités

Sérieux et appliqués, les Montpelliérains sont venus à bout d’une équipe du Racing trop fébrile (32-21). Un énorme coup dans la course aux qualifications, privant même les locaux d’un point de bonus défensif, qui va assurément compter en fin de la saison.

C’est le genre de match référence qui sert à construire un groupe. À Nanterre, les hommes de Philippe Saint-André ont pris le Racing à contre-pied et signent leur première victoire à l’extérieur de la saison. Cela pourrait même être le début d’une longue série, si Montpellier continue d’afficher un tel visage hors de ses terres.

Entreprenants, sans jamais fermer le jeu, les coéquipiers de Cobus Reinach ont su se montrer efficaces dès qu’ils en ont eu l’occasion. Le demi de mêlée ouvre tôt les débats dans ce choc et montre la voie à suivre pour les Héraultais. Après plusieurs temps de jeu des avants devant la ligne d’en-but des « Ciel et Blanc », le Sud-africain prend les choses en mains. Il saisit le petit intervalle laissé par Tanga et Diallo, avant d’étendre son bras derrière la ligne (0-7, 6′) !

Le Racing ne lâche pourtant pas l’affaire et revient dans le match, notamment grâce à la superbe partition d’Antoine Gibert. Installés dans les 22 mètres montpelliérains, les avants, menés par Le Guen, dominent la ligne d’avantage, gagnants du terrain à chaque impact. Dans un fauteuil, le N°10 Racingmen nous offre une merveille de passe au pied, directement dans les bras de Max Spring (7-10, 19′). Un geste qu’à dû apprécier l’entraîneur du Paris Saint-Germain, Mauricio Pochettino, présent en tribune cette après-midi…

Cinq minutes plus tard, c’est avec ses mains que Gibert nous régale encore une fois. Une passe laser d’abord, éliminant deux Cistes, pour créer un point de fixation avec Colombe. Puis dans la foulée une sublime sautée pour Imhoff qui permet au Racing de passer devant (14-13, 24e).

Garbisi imperturbable

Montpellier est dans le dur ? Pas de soucis. La bonne pioche du MHR Paolo Garbisi est encore là pour redonner de l’avancée à son équipe grâce à son jeu au pied infaillible (14-19, 34′). Juste avant que Cobus Reinach, dans une forme Olympique, ne se transforme (encore) en sauveur de la patrie Héraultaise.

Après une course folle de 77 mètres et une pointe de vitesse à 36km/h, Reinach remporte le sprint décisif, face aux fusées Taofifenua et Spring (14-26, 39′). Masterclass du demi de mêlée des Boks, sous les regards du groupe sud-africain présent au stade, à quelques jours du début de sa tournée automnale…

Si en deuxième mi-temps, la rencontre apparait beaucoup plus brouillonne, le Racing inscrit tout de même un essai, le seul du second acte, après un gros travail des avants. Largement menés, les Franciliens, prêts à ne rien lâcher, continuent de pousser devant la ligne du MHR, jusqu’à ce que leur adversaire du jour se mette à la faute.

Pourtant l’une des équipes les plus disciplinées du championnat, Montpellier se voit sanctionné d’un essai de pénalité pour un maul écroulé (21-29, 64′). Responsable de cette erreur grossière, Willemse écope d’un carton jaune et laisse sa formation à 14.

Ce sursaut d’orgueil ne changera pas l’issue du match et le Racing « groggy », ne peut finalement rien face à la solidarité des visiteurs. Une dernière pénalité de Garbisi (21-32, 78′), auteur d’un sans-faute (7/7), vient sonner le glas et permet aux siens de l’emporter.

Premier succès à l’extérieur pour le MHR, qui se rattrape de sa contre performance contre Clermont, la semaine dernière, à la maison. Le Racing, lui, n’arrive toujours pas à enchaîner…

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.