23 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

VIDÉOS. Pro D2 : grâce à ses champions du monde U20, Mont-de-Marsan triomphe !

Publicités

En ouverture de la 9ème journée de Pro D2, le choc du jeudi soir entre le Stade Montois et Nevers promettait d’être haletant ! Ce fut le cas, grâce notamment à de jeunes landais encore flamboyants.

Si il fallait résumé cette affiche du haut de tableau à un homme, ce serait Léo Coly. On savait que le jeune demi de mêlée marchait sur l’eau depuis ce début de saison, mais ce soir, il a encore livré une prestation majuscule (auteur de 22 points).

Dès la 7ème minute, c’est déjà lui qui ouvre le score grâce à sa botte (3-0, 7e), et indique la marche à suivre à ses coéquipiers.

Bousculés dans le premier acte, la différence ne se fait pas tout de suite pour les leaders.

Face à des Nivernais venus avec des intentions (à en croire le discours de leur capitaine), il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir la situation se décanter.

D’abord quand l’arbitre décide d’accorder un essai de pénalité aux locaux, après 6 mêlées disputées sur la ligne des 5 mètres (10-3, 30e).

Puis quand l’international argentin Lucas Mensa trouve enfin la brèche durant l’infériorité numérique bourguignonne. Magnifiquement servi après un très bon travail de son ailier Wame Natuivi, le centre des Pumas ajoute 5 points supplémentaires au compteur des Landais (15-6, 36e).

Juste avant que Léo Coly ne transforme, pour porter la marque à 17-6 en faveur des « Jaune et Noir ».

Après la sirène, les visiteurs poussent et inscrivent leur premier essai sur une touche, par le biais de leur talonneur Issam Hamel (17-11, 40+3e).

La transformation réussie de Cazenave (17-13), ramène son équipe à 4 longueurs seulement des Montois au moment de rentrer aux vestiaires.

Coly, le dynamiteur

De retour sur le pré, les pensionnaires de Boniface accélèrent et c’est le début du festival Léo Coly !

À la 53ème minute, le champion du monde U20 signe le troisième essai des siens (et son 6ème de la saison), en s’échappant au ras du ruck.

Le meilleur marqueur de Pro D2 le transforme tout seul, comme un grand (24-13, 54e).

3 minutes plus tard, il creuse encore l’écart face aux perches (27-13, 57e), avant de doubler la mise grâce à un nouveau numéro de filou.

Tel un vieux briscard, le joueur de 22 ans fait preuve de roublardise et joue vite à la main une pénalité. Nevers n’est pas attentif et paye sa passivité.

Coly file à dame, puis convertit face aux poteaux (34-13, 69e). À 10 minutes du terme, c’est l’essai du bonus offensif pour Mont-de-Marsan !

Mais les Nivernais n’ont pas dit leur dernier mot. Dans cette lutte pour les places qualificatives, l’USON s’arrache dans les derniers instants pour priver les Montois du bonus.

La délivrance vient finalement de l’ailier Stéphane Bonvalot (34-20, 74e) qui marque l’essai tant attendu. Il ne reste plus que 5 minutes à jouer, les hommes de Xavier Pemeja pensent avoir fait le plus dur.

Alexandre De Nardi en sauveur

Un champion du monde peut parfois en cacher un autre. En tout cas, c’est comme si les jeunes Coly et De Nardi étaient liés par quelque chose de presque occulte.

Ensemble, ils ont glané le Graal U20 en Argentine. Récemment, c’est encore joint qu’ils ont décroché tous deux l’Oscar Espoirs du Midi Olympique, et ce soir comme un symbole, les indissociables assurent (encore) l’essentiel sur le terrain.

Dans le sillage de son partenaire, Alexandre De Nardi sonne la révolte immédiatement après l’essai concédé. Sur le renvoi, c’est lui qui vient crucifier l’adversaire du soir et assurer (cette fois pour de bon) le précieux point de bonus offensif (75e). 41-20, le score ne bougera plus.

Grâce à sa jeune garde, le Stade Montois l’emporte et réalise un 25/25 (5 victoires à domicile cette saison, toutes bonifiées). Les Montois restent leaders de cette Pro D2 ! Nevers, de son coté, manque l’occasion de frapper un grand coup et d’intégrer le Top 6…

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.