28 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Pro D2 : Sensation à Colomiers, Mont-de-Marsan frappe un grand coup… Le débrief du multiplex de la 10ème journée !

Publicités

Le multiplex de la 10e journée de Pro D2 vient de s’achever, et l’on peut tirer des enseignements de ce dénouement du second bloc de matchs ! Entre la perf’ du Stade Montois, la victoire de Carcassonne et les succès bonifiés d’Oyonnax et Béziers, voilà encore un vendredi de rugby attrayant ! Voici le résumé des rencontres.

Bayonne – Mont-de-Marsan : 14 – 33

C’était le choc au sommet entre les deux premiers du classement ! A l’extérieur et pas franchement favoris, les Montois ont livré un véritable récital sur la pelouse de Bayonne. Grâce un bon début de seconde période, et deux essais de la pépite Léo Banos, en force (56′), et de Nicolas Garrault (61′), les Landais s’imposent largement face à des Basques pris de vitesse.

Bayonne a pourtant tenté, mais face à une équipe flamboyante, et sur la lancée des dernières sorties, il n y avait rien à faire. Trop brouillons, les coéquipiers d’Uzair Cassiem, marqueur en tout début de match (3′) ont été surclassés tant dans le domaine de la conquête que dans la bataille des grands espaces, terrain de jeu favori des jeunes Montois. Les vainqueurs du soir prennent ainsi la tête du Championnat.

Béziers – Narbonne : 34 – 18

Pour le retour de l’un des derbys les plus historiques du rugby français, Béziers a pris l’ascendant sur son homologue narbonnais. Dans leur antre de Raoul Barrière, les Bitterois (6ème) ont mis les ingrédients suffisant pour se défaire des Audois. D’abord par le biais de Gunther (8’), puis de l’enfant du pays Thibaut Bisman (27’), tandis que les Orange devaient, eux, ne compter que sur leur maître à jouer Robertson pour se maintenir à flots. 20-11 à la pause. 

En deuxième mi-temps, les locaux accélèrent et Narbonne ne suit pas. Les trois-quarts « Rouge et Bleu » déroulent, par Roméo Ballu, sur une passe au pied (43’), puis Thomas Zenon (53’), alors que les coéquipiers de Belzons restent muets dans ce deuxième acte. Il faudra attendre la toute fin de match pour que Robertson (encore lui) ne réduise la marque et prive le voisin Héraultais du bonus offensif (80′). Béziers l’emporte finalement 34 à 18, et conforte sa place dans le Top 6. Narbonne, qui lutte pour sa survie, manque l’occasion de se reprendre après 4 revers de suite. 

Rouen – Vannes : 19 – 10

En Normandie, les locaux ont assuré l’essentiel face à Vannes. Peu inspirés en début de match, les Rouennais (10ème) doivent leur succès du jour à l’indiscipline bretonne et à une très bonne fin de première mi-temps. Si le buteur Jordan Michallet n’a pas tremblé face aux perches (4 pénalités), les Normands peuvent remercier leur ailier et finisseur Paul Surano. Juste avant la sirène, c’est lui qui venait trouver la faille dans la défense des Vannetais. 

Si après les citrons, l’homme en forme de Vannes, le jeune Erwan Dridi, venait remettre les visiteurs (en infériorité numérique) dans la partie (52’), son essai n’allait pas se révéler salvateur. Et dans un deuxième acte haché, où les pensionnaires de Robert Diochon n’inscriront que 3 petits points, les Lions s’imposent finalement (19-10). Une victoire face à un concurrent direct qui leur permet de s’éloigner encore de la zone rouge. Vannes (14ème), quant à lui, ne parvient pas à confirmer sa bonne série sur les 3 derniers matchs. 

Provence Rugby – Grenoble : 19 – 13

Le FC Grenoble n’avait pas le droit à l’erreur ce soir sur la pelouse d’Aix, car les Isérois restaient sur une série d’une seule victoire en six matchs. Mais leur adversaire du soir ne se portait pas beaucoup mieux. En début de match, ce sont pourtant les Alpins qui prennent les devants, grâce à un essai d’Adrien Seguret (15′, 7-0). La botte d’Eric Escande permet ensuite à Grenoble de tenir la dragée haute aux Aixois, qui répondent par un essai de roublard du numéro 9 Adrien Bau (28′). Dos à dos à la mi-temps (13-13), après une âpre bataille, les deux formations reviennent gonflées à bloc.

Dans l’indécision la plus totale, face à des défenses prenant constamment le pas sur les offensives, c’est finalement Aix (9ème) qui prend le dessus dans les dernières minutes par l’initiative de sa mêlée et de son buteur Florent Massip. Provence s’impose au forceps (19-13), et Grenoble, encore battu par un adversaire direct, coule (12e).

Nevers – Aurillac : 37 – 3

Il n’y aura quasiment pas eu match ce soir au stade du Pré Fleuri. Dans une rencontre à sens unique, l’USON dispose facilement de Cantaliens transparents. Pourtant sur une excellente série de 5 victoires en 6 matchs, les Aurillacois ratent le coche et se voient contraint de s’incliner lourdement 37 à 3. L’armada nivernaise n’a fait qu’une bouchée des « Rouge et Bleu » qui n’ont pu se contenter que de 3 petits points obtenus grâce à leur buteur Marc Palmier. 

Avec 4 essais en poche, les Bourguignons récupèrent 5 précieux points dans la course aux places qualificatives. Coude à coude au début de la journée, Aurillac (8ème) se voit doubler par son adversaire du jour. Nevers (7ème) profite en effet de ce succès bonifié pour gratter une place au classement et se positionner aux portes du Top 6 (à égalité de points avec les Bitterois, 6ème). 

Bourg-en-Bresse – Oyonnax : 8 – 49

Autre région, autre derby. Dans l’Ain, Bourg-en-Bresse et Oyonnax s’affrontaient ce soir à Verchère. Si les deux équipes ne boxent définitivement pas dans la même catégorie, le moins que l’on puisse dire : c’est que l’addition fut salée pour les Bressans. À domicile, ils ont encaissé presque 50 points par leur vis-à-vis (8-49). 5 essais à 1, le score parle de lui même.

Grâce à son paquet d’avants irrésistible et ses trois-quarts flamboyants, les Oyomen s’adjugent la suprematie aindinoise et montent, par la même occasion, sur le podium. Avec la contre performance de Colomiers et de Bayonne, les hommes de Joe El Abd sont les nouveaux dauphins de Mont-de-Marsan. Bourg-en-Bresse (15ème) s’incline une nouvelle fois et glisse dans la zone rouge. 

Colomiers – Carcassonne : 16 -17

Au terme d’un duel haletant, Carcassonne signe une victoire référence (et l’exploit de la journée) en s’offrant le scalp de Colomiers sur sa pelouse. Si le match a mis du temps à se décanter, les Columérins frappent en premier en seconde période, par un essai de Valentin Saurs (57′). Mal en point depuis le début de la saison, Carcassonne, qui avait encore repositionné l’inévitable Samuel Marquès à l’ouverture, a montré des ressources mentales incroyables.

S’il pensent revenir au score grâce à un essai de Anon (72′), Rokoduguni redonne le succès provisoire aux locaux (73′). Finalement, un essai de pénalité arraché après la sirène permet aux Audois (11ème) de repartir avec de précieux points et d’enchainer un deuxième succès de suite. Pour Colomiers, battu pour la première fois de la saison sur sa pelouse, cette défaite frustrante fera sans doute date. D’autant que les Hauts-Garonnais glissent à la 4ème place.

1 thought on “Pro D2 : Sensation à Colomiers, Mont-de-Marsan frappe un grand coup… Le débrief du multiplex de la 10ème journée !

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.