26 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Top 14 : Dans le derby de l’Atlantique, La Rochelle fait tomber Bordeaux-Bègles !

La Rochelle
Publicités

Dans sa citadelle quasi imprenable de Marcel Deflandre, le Stade Rochelais s’est offert le scalp d’un leader bordelais sans grande inspiration (26-3). Solides et pragmatiques, les hommes de Ronan O’Gara empochent un succès précieux dans la course au Top 6.

Pour la 60ème fois consécutive, le stade Marcel Deflandre et ses 16 000 places affichait guichets fermés. Dans le Chaudron de l’Ouest, les Maritimes n’ont pas failli à leurs principes de jeu, s’appuyant une nouvelle fois sur une conquête conquérante et sur une défense de fer.

Après la piètre performance à Perpignan, La Rochelle s’est racheté, contre ce qui est peut-être la meilleure équipe de France depuis trois mois. Venu avec l’intention de briguer une septième victoire de rang, la huitième en dix journées, Bordeaux-Bègles voulait encore imposer son jeu dynamique et destructuré. Mais les hommes de Christophe Urios n’ont pas pu répondre au défi physique imposé par le vice-champion de France et d’Europe, qui a délivré une véritable masterclass défensive.

La première mi-temps fut frontale. Si François Trinh-Duc ouvre le score pour les Damiers (3-0, 2′), Ihaia West remporte le duel des buteurs lors de cette première période hachée. Avec sa réussite retrouvée, il inscrit trois pénalités (06′, 33′, 40′) et offre un léger avantage aux Rochelais qui rentrent aux vestiaires avec un léger avantage (9-3, m-t).

Net et sans bavure

Finalement, la lumière est venue dès l’entame du second acte. Face à la mauvaise connexion défensive du bloc girondin, Jules Favre prend l’intervalle à la sortie d’une touche, à l’entrée des 22 m, et s’en va inscrire le premier essai de la rencontre (16-3, 43′). Au vu de la physionomie de la rencontre, dominée par La Rochelle, le break était inévitable. Il sera définitif.

Avec 93 % de plaquages réussis, les hommes de Ronan O’Gara ont semble-t-il retrouvé cette arme de destruction qui les avait porté la saison passée. Si Bordeaux-Bègles a beaucoup tenté durant la dernière demi-heure, la meilleure attaque du Championnat s’est pris les pieds dans le tapis, reculant constamment face aux chocs adverses. L’étau imposé par La Défense rochelaise ne s’est jamais desserré, privant les Bordelais de munitions. Le dernier essai de Leyds, oeuvre de première main des trois-quarts maritimes, n’est finalement qu’un détail qui aggrave la sentence (26-3, 80′).

La Rochelle a patiemment imposé son bagage physique pour asphyxier Bordeaux-Bègles, certes sans ses cadres tricolores (Lucu, Jalibert, Woki) mais pourtant méconnaissable. Les hommes de Christophe Urios pourraient perdre le leadership du Top 14 à l’issue du week-end, à la faveur du résultat de Toulouse. La Rochelle, 4e, semble bel et bien de retour, après un début d’exercice mitigé.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.