23 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Féminines : Irrésistibles, les Bleues écoeurent la Nouvelle-Zélande

Publicités

Au Stade du Hameau de Pau, la France a remporté avec maîtrise le premier des deux duels face la Nouvelle-Zélande. Supérieures dans tous les compartiments du jeu, les joueuses d’Annick Hayraud se sont offerts six essais, et signent une incroyable performance face aux meilleures joueuses au monde.

À un an du Mondial en Nouvelle-Zélande, l’Équipe de France se cherchait son match référence. La double-confrontation face à la Nouvelle-Zélande, lors de cette Tournée d’Automne, tombait à point nommé afin d’évaluer les progrès des Bleues face aux meilleures nations.

Dans le Béarn, les Françaises se sont montrées sous leur meilleur jour, prenant le jeu à leur compte dès l’entame. Si la demi de mêlée néo-zélandaise Cocksedge ouvre le score sur pénalité (3-0, 7′), les coéquipières de Pauline Bourdon n’ont pas tardé à réagir.

Insaisissable, l’ailier Cyrielle Banet conclut d’abord un beau travail collectif (7-3, 10′). Avant de s’offrir un doublé ! 4 minutes plus tard, elle est à la réception d’un magnifique jeu au pied et aplatit une nouvelle fois dans l’en-but (12-6, 14′). Les Bleues enchaînent alors les temps de jeu face à des Black Ferns déjà dans le dur, mais sans pour autant scorer. Alors quand les brèches s’ouvrent, les Françaises n’hésitent pas à s’y engouffrer. Juste avant la mi-temps, Chloé Jacquet vient terminer en beauté une magnifique première période avec un troisième essai (19-6, 40′).

Deux mi-temps parfaites

Le second acte s’ouvre sur la même physionomie. Dominateur, le pack français avance, et Boulard, servie sur le petit côté, franchit la ligne (22-6, 46′). La Nouvelle-Zélande n’y est plus et la prestation devient irréelle. Sochat offre un cinquième essai aux Bleues sur ballon porté (31-6, 62′), et Sansus aggrave le score en filou, à la suite d’un énième groupé pénétrant sur touche (36-6, 70′).

Les quintuples championnes du monde sauvent l’honneur grâce à une réalisation de leur seconde ligne Blackwell (38-13, 72′). Mais l’essentiel est ailleurs. Les Bleues, qui ont mis tout en oeuvre pour remporter la rencontre, ont totalement surclassé leur habituelle bête noire. Score final 38 à 13.

Dominatrices dans les impacts, mettant en difficulté les Black Ferns dans le secteur de la touche, les Tricolores ont privé leurs adversaires de munitions, montrant comme rarement le visage des mauvais jours. À quelques mois de la Coupe du Monde, la France, éternelle troisième, vient de frapper un grand coup, grâce à son mélange de joueuses expérimentées et de brillantes nouvelles têtes. On ne demande qu’à revoir une telle prestation.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.