28 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

VIDÉOS. Barbarians : Brillants, les Baa-baas dominent largement les Tonga !

Publicités

Au stade Gerland, la sélection des Barbarians Français a montré une nouvelle fois l’esprit qu’elle incarnait. En jouant juste et bien, les hommes de Denis Charvet ont écarté leur adversaires et triomphé 42 à 17.

Et si le French Flair n’était pas mort ? Heureux d’être sur le pré, comme des enfants dans une cour de récréation, les Barbarians avaient à coeur de se faire plaisir en ce samedi après-midi. Et ils ont très vite pris les devants. Sur un ballon porté après un lancer de Clément Maynadier, le capitaine Iosefa Tekori montre la voie à ses hommes et passe la ligne (5-0, 9′), avant la transformation d’Anthony Belleau (7-0).

Rapidement, les hommes aux chaussettes dépareillées posent leur patte sur cette rencontre. Le local de l’étape, Felix Lambey, vient doubler la mise dans son jardin de Gerland. Après un magnifique enchaînement de Ravouvou et Laporte, le Lyonnais fait parler sa puissance et conclut l’action en force (12-3, 23′). Belleau transforme encore (14-3). Les Tonga, pourtant bien loin de baisser la tête, réagissent à la demi-heure de jeu. Après un beau travail de Faiva, le trois-quart centre Vaea Vaea vient réduire la marque (14-10, 32′).

Il n’en fallait pas plus pour piquer les Barbarians qui decident de mettre un deuxième coup de collier avant la pause. Sur une magnifique inspiration du jeune numéro 9 Léo Coly, Mathieu Acebes porte un gros coup derrière la tête des Tongiens. Remplaçant de dernière minute d’Henry Chavancy au centre, le capitaine de l’USAP suit le petit coup de pied de son demi de mêlée en sortie de ruck et parvient à aplatir sous les poteaux (19-10, 40+1′). Alors que les Tongiens revenaient à peine dans la rencontre, les Barbarians récupèrent leur avance.

Un deuxième acte tout en maitrise

Au retour des vestiaires, les Baa-baas continuent d’enchainer. Sur une passe très longue Anthony Belleau trouve Clément Laporte, l’arrière du LOU transmet au Bayonnais Joe Ravouvou qui finit en coin (26-10, 45′). Même excentré et en bord de touche, Belleau continue son sans-faute au pied et porte le score à 28-10.

Moins de 8 minutes plus tard, c’est le Biarrot Mathieu Hirigoyen qui vient s’affaler dans l’en-but à la suite d’un magnifique travail d’Arthur Bonneval. L’ailier Toulousain, le long de la ligne de touche, signe un offload en chistera de grande classe pour son troisième ligne qui file à dame (35-10, après transformation de Belleau). Ces Barbarians là sont irrésistibles, et ce n’est pas fini.

57ème minute, Joe Ravouvou s’offre un doublé personnel. Bien décalé par Mathieu Acebes, l’ailier basque trouve la terre promise (40-10). Le métronome toulonnais, positionné en coin, ne faillit toujours pas. Grâce à la botte de Belleau les Baa-baas s’envolent. À 42-10, l’écart ne sera jamais aussi grand entre les deux équipes.

L’essai de Mailetao Hingano, transformé par Paiva, pour la réduction du score sera presque anecdotique (70′), car le duo d’entraineur Garbajosa-Labit a bel et bien réussi son coup. Grâce à un style de jeu ambitieux et décomplexé, qui colle aux principes de la bande du président Jean-Pierre Rives, les Barbarians ont régalé et s’imposent 42 à 17 au stade Gerland.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.