28 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

XV de France : les Bleus s’imposent sans briller face à la Géorgie

Publicités

Au Matmut Atlantique de Bordeaux, l’Équipe de France a disposé de valeureux Géorgiens (41-15). Auteurs d’une prestation poussive, les coéquipiers d’Antoine Dupont ont assuré l’essentiel, mais il leur faudra montrer un autre visage face aux All Blacks la semaine prochaine.

Pour leur deuxième match de la Tournée d’automne, La France devait soigner le score face à la Géorgie, 12e nation mondiale, et son escadron de joueurs du Top 14. Les Tricolores ont mis des intentions dès le coup d’envoi.

Sur le premier lancement de jeu, Damian Penaud est trouvé sur l’aile après un ballon échappé par les avants. Son par-dessus est quasi parfait, mais le Clermontois se voit devancer de justesse par son vis-à-vis dans l’en but. Première alerte pour la Géorgie, qui se rebiffe. L’ouverture du score vient du buteur Melvyn Jaminet (3-0, 7′), mais les débuts sont finalement poussifs, la balance s’équilibrant au coeur du jeu.

Les Géorgiens, brutaux sur les points de chocs, gênent la vitesse des sorties de balle d’Antoine Dupont. Si l’ouvreur Lelo Abzhandadze est sanctionné d’un carton jaune pour un en-avant volontaire (3-0, 15′), Niniashvili égalise après une faute de la France dans les 22 mètres (3-3, 21′). Durant cette période en supériorité numérique, les Bleus ne réussiront pas à franchir une seule fois la ligne adverse.

Mais les hommes de Fabien Galthié, après quelques minutes d’attentisme, remettent le bleu de chauffe. Les avants se structurent sur touche, et un ballon porté manifestement écroulé par Saghinadze offre un essai de pénalité aux Tricolores (10-3, 24′). La France est lancée.

Au départ d’une touche perdue par la Géorgie dans ses 22 m, Ntamack est servi et décale Jalibert qui n’a plus qu’à filer dans l’en-but (17-3, 32′). Le travail de sape des Tricolores, qui gagnent leurs duels face à une Géorgie indisciplinée (11 pénalités en première période) s’accentue encore. Penaud offre le troisième essai aux Bleus sur une magnifique combinaison avec Gaël Fickou (24-3, 36′).

Les finisseurs conquérants

Au retour des vestiaires, la Géorgie remet des intentions. Après avoir pilonné durant plusieurs phases de jeu la défense bleue, Lobzhanidze s’échappe et inscrit le premier essai de son équipe (24-10, 48′).

Il ne faut que trois minutes aux Français pour reprendre plus de vingt points d’avance. Peato Mauvaka, déjà marqueur face à l’Argentine, est à la finition d’un ballon porté parfaitement mené (31-10, 51′). La tendance est pourtant clairement inversée dans ce second acte.

Prenant le jeu à leur compte, les Lelos proposent des mouvements balle en main intéressants. Leur confiance retrouvée se matérialise par un essai de Tabutsadze qui fait parler sa vitesse pour aplatir en bord de ligne (31-14, 64′).

Penaud s’offre ensuite un doublé sur un décalage de Ntamack : son douxième essai international en 27 matchs (36-15, 73′). Une double réalisation qui en suite une autre : avant la sirène, bis-répétita pour Mauvaka. Le Toulousain s’écroule dans l’en-but (41-15, 80′).

Ce sont les derniers points d’une rencontre finalement plus équilibrée que prévue. Teigneux, les Géorgiens ont payé leur manque de discipline et leur rigueur dans les fondamentaux. Grâce à leur efficacité en sortie de touche et quelques étincelles dans le jeu debout, le X<v de France s’impose sur un score lourd de 41 à 15, mais sans briller.

Ils devront évidemment élever leur niveau de jeu face aux All Blacks, la semaine prochaine. À noter que la Géorgie a inscrit pour la première fois plus de dix points face à un pays des Six Nations. La preuve de ses progrès ?

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.