23 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

International : ces Bleus nommés au titre de meilleur joueur du Monde

Publicités

Nommé par l’IRB parmi les candidats au titre honorifique de meilleur joueur du monde 2021, Antoine Dupont rejoint le cercle fermé de Tricolores ayant fait partie, avant lui, des finalistes pour le prix individuel le plus prestigieux de la planète ovale.

1. Fabien Galthié (2002 – Vainqueur)

L’actuel sélectionneur de l’Équipe de France a connu le zénith de sa carrière lorsque celle ci-touchait à sa fin. Capitaine de l’Équipe de France (64 sélections au total), dont il était membre depuis 1991, l’enfant de Cahors gèrait alors en tant qu’entraîneur-joueur le Stade Français début 2002, orphelin depuis le départ du coach John Connolly.

Demi de mêlée racé, au caractère corrosif et pragmatique, Galthié a connu une année 2002 plus pleine en sélection qu’en club, avec lequel il a échoué en play-off du Top 14. Il remporte le Grand Chelem lors du Tournoi des Six Nations, inscrivant notamment un essai lors de l’importante victoire en Écosse (10-22). Ainsi, il succède à Keith Wood et devient le deuxième lauréat du Prix, passant devant O’Driscoll ou Mccaw. Et toujours le seul demi de mêlée sacré de l’histoire. Quid du phénomène Dupont ?

2. Imanol Harinordoquy (2003, 2010)

L’éternel capitaine du Biarritz Olympique est le seul Français à avoir été deux fois nominé par l’IRB. Troisième ligne aérien et fantasque, il est la révélation tricolore lors du Mondial 2003, où la France termine 4ème. Si Jonny Wilkinson (et son pied gauche magique) soulève le trophée de meilleur joueur cette année là, le Basque bondissant retrouve une nouvelle occasion de succéder à Fabien Galthié 7 ans plus tard, fort d’une saison héroïque avec le BO, qui atteint la finale de la H-Cup.

Cette fois-ci, en 2010, il se heurte au capitaine All-Black Richie McCaw, pierre angulaire du succès des Crusaders dans le Super Rugby, et devenu pour l’occasion le recordman du nombre de trophées décernés (3).

3. Serge Betsen (2004)

Un Basque en suit un autre. En 2004, Serge Betsen rate de peu le titre de meilleur joueur du monde au profit d’un autre flanker : le Sud-africain Schalk Burger. Celui que l’on surnomme « le sécateur » ou « la faucheuse » du côté d’Aguilera est une véritable machine à plaquer, les spécialistes le considérant comme le plus performant au monde dans cet exercice.

En 2004, s’il ne remporte pas le Championnat de France, il est l’un des atouts majeurs des Bleus lors de leur nouveau Grand Chelem dans le Tournoi des Six Nations, et plus généralement dans leur domination continentale au coeur des années 2000. Coureur, plaqueur, sauteur, Betsen a été le troisième ligne parfait.

4. Yannick Jauzion (2007)

Celui qui a terminé « en terre promise » pour l’essai de l’exploit face aux Blacks a fait partie du gratin mondial de ces joueurs hors normes nominés en 2007. Mccaw, Contepomi, Hernandez…C’est finalement la flèche Bryan Habana, auteur de 8 essais lors de la Coupe du Monde victorieuse des Springboks, qui vient supplanter le Platane toulousain.

Vainqueur du Tournoi des Six Nations, Jauzion ne surnage pourtant pas tant que ça en club cette année là : Toulouse, anomalie dans un décennie où les Rouge et Noir tutoient les sommets, n’atteint ni la finale de la H Cup, ni celle de Top 14. Mais par son gabarit avantageux pour un centre (1,93 m, 107 kg), l’homme aux 73 sélections en Bleu a compté parmi l’un des trois-quarts les plus complets dans l’ordre mondial du début du 21e siècle. Jauze, c’était la classe absolue : un mélange de sobriété et de surpuissance.

5. Thierry Dusautoir (2011 – Vainqueur)

Le second et dernier Tricolore élu meilleur rugbyman du Monde a raflé la mise il y a tout juste une décennie. Au sortir d’un Mondial à la conclusion tragique, mais à la trame splendide, le capitaine courage des Bleus, inéluctable marqueur lors de la courte défaite en finale face aux Blacks (8-7), est clairement devenu la référence planétaire à son poste.

Thierry Dusautoir était un joueur de devoir, grand défenseur et précieux leader de vestiaire malgré son apparente timidité. Face à la concurrence de trois champions du monde néo-zélandais (Wepu, Nonu, Kaino), le troisième ligne, également sacré champion de France avec Toulouse, a su s’imposer comme le plus marquant de l’année. Parfois, les héros sont plus adulés sans triompher.

6. Frédéric Michalak (2012)

Le maestro du rugby français n’a pas été nominé durant ses brillantes années à Toulouse, ou son fastueux passage à Toulon, mais bien grâce à son interlude sud-africain. Participant au Super 15 avec la franchise des Natal Sharks, Michalak a porté une franchise jusqu’alors mineure en finale de la compétition, où la défaite cinglante face aux Chiefs (37-6) a sonné la fin de l’idyle.

2012 est aussi l’année de son come-back chez les Bleus, où Philippe Saint-André décide d’en faire l’un des cadres de son mandat. Sa masterclass contre l’Australie, lors de la Tournée estivale, est venu rappeler à quel point l’éternel prodige était un joueur à part dans les lignes arrières bleues. Mais parmi les demis d’ouverture, il y avait encore un meilleur chef d’orchestre ailleurs dans le Monde, et l’IRB a décerné les lauriers à Dan Carter.

7. Antoine Dupont (2021 – ?)

Va t-il mettre fin à la disette tricolore ? Rarement le rugby français n’avait compté dans ses rangs un joueurs aussi unanimement adoubé sur la scène internationale. Promu capitaine des Bleus, Antoine Dupont dépasse largement ses déjà considérables fonctions de demi de mêlée. Joueur aux capacités de percussion et d’élimination hors du commun, l’ancien d’Auch a réussi à épurer son jeu pour parvenir à maturation.

Plus performant dans l’utilisation du pied, dans ses gestions de fin de match, le numéro 9 des Bleus est le grand favori pour le titre de meilleur joueur 2021 (il vient d’ailleurs d’obtenir l’Oscar Monde du Midi Olympique). Face à l’Anglais Itoje et les Australiens Kerevi et Hooper, le Toulousain peut se targuer d’avoir tout raflé. Avec le doublé Top 14 – Coupe d’Europe, les Rouge et Noir peuvent remercier leur homme providentiel.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.