28 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Pro D2 : Bourg-en-Bresse et Rouen frappent fort, Vannes se relance… Le débrief du multiplex de la 11ème journée !

Publicités

Pour cette attaque du 3ème bloc, les pensionnaires du championnat ont décidé de repartir sur les chapeaux de roues. Dans ces rencontres acharnées, la décision a souvent mis du temps à se faire… Si vous n’avez pas pu tout suivre, MA5 vous offre le débriefing match par match.

Bourg-en-Bresse / Béziers : 30-22

Bourg-en-Bresse signe l’exploit de la soirée en s’imposant, avec la manière, contre Béziers. Devant son public, les promus ont su faire preuve de solidité pour empocher une belle victoire. Un succès précieux, qui les voit sortir de la zone rouge. Mais la soirée n’avait pourtant pas démarré de la meilleure des manières pour les locaux. Avant le premier quart d’heure, l’ailier Bitterois Thomas Zenon frappait le premier à Verchère pour permettre aux siens de prendre les devants (3-7, 13′). Avant d’être vite repris par des Violets remontés.

Avec un essai de pénalité pour maul écroulé (10-7, 18′), et deux nouvelles réalisations de Tom Darlet d’abord, qui déborde magnifiquement Zenon (17-7, 22’), puis de Victor Arias avant la pause (27-10, 37’), les partenaires de Sébastien Poet rentrent aux vestiaires avec un avantage au score considérable (30-10). Les Bressans sont méconnaissables et transcendés.

Si le deuxième acte sera très pauvre en jeu, les Héraultais inscrivent tout de même deux essais grâce à leurs avants, d’abord par le talonneur Clement Estériola (30-15, 50′), puis par le biais du pilier Jorji Saldadze (73′). Mais trop tard, Bourg-en-Bresse, pourtant muet en deuxième mi-temps, a déjà fait le plus dur et s’impose 30-22 sur ses terres.

Montauban-Nevers : 33-17

Pour se rassurer, Montauban se devait de prendre des points avec la réception de Nevers. Et les Montalbanais ont de suite pris les choses en main en collant un 20-0 aux visiteurs en 20 minutes ! Dan Malafosse, toujours à la pointe du combat, venait montrer en premier la marche à suivre (6′), avant que son capitaine Fred Quercy prenne le relais après une interception de son centre Maxime Mathy (17′). Pris à la gorge, Nevers n’y est (déjà) plus.

Mais un événement va néanmoins changer la donne et rééquilibrer les débats. Sur un coup d’épaule violent, le centre Montalbanais Taleta Tupuola se voit sanctionner d’un carton rouge largement mérité, et par conséquent exclu (27′). Une infériorité numérique qui handicapera les locaux pendant près de 50 minutes. Dans la foulée, ils encaissent d’ailleurs un essai du talonneur adverse Issam Hamel sur un ballon porté (20-5, 29′).

Dès le retour des vestiaires, les Sapiacais évitent le piège du faux rythme. Tel un trois-quart, Simon Augry, en soliste, slalome dans la défense nivernaise trop attentiste et inscrit le quatrième essai de la rencontre (27-5, 43′). Quelques minutes plus tard, le sniper local Jérome Bosviel claque un drop de 40 mètres (30-5, 51′), plein de classe et de maîtrise.

À l’heure de jeu, les premiers signes de rébellion de l’USON se font sentir. Noah après un départ en mêlée (33-12, 60′) et Beaudaux sur groupé pénétrant (33-17, 63′) sauvent l’honneur des hommes de Xavier Pemejat, en vain. Montauban se relance donc après sa défaite contre Agen lors du derby, et écarte un concurrent direct aux phases finales (33-17). Les Tarn-et-Garonnais (5e) reviennent sur les talons de Bayonne et Colomiers, tandis que Nevers rate l’occasion de faire un coup et reste aux portes du Top 6 (7e).

Rouen / Agen : 27-23

Sur sa pelouse de Robert Diochon, Rouen est venu à bout d’Agenais impuissants. Après sa dernière victoire face à Montauban, le SUA arrivait avec beaucoup d’ambitions en Normandie mais s’est cassé les dents sur des Lions cliniques. Si c’est d’abord les Lot-et-Garonnais qui ont pris les choses en main avec le pied de Thomas Vincent (0-3, 3′), puis par une merveille de relance conclue par l’ailier Iban Etcheverry (0-10, 5′), les Rouennais se relancent eux grâce à un essai sous les poteaux du centre Baptiste Lafond (10-10, 24′).

Peu après l’heure de jeu, alors que les deux formations sont dos à dos (13-13), le duo Nadir Megdoud-Fabien Vincent fait des dégâts. Sur une course en travers et une passe sautée de Megdoud pour son troisième ligne, Rouen trouve à nouveau la faille dans la défense agenaise (65′). 10 minutes plus tard, sur un copier/coller de l’action précédente, Fabien Vincent signe un doublé qui vient mettre un terme au suspense de la rencontre (27-16, 75’).

Le dernier essai du champion du Monde U20 Alex Burin sur la sirène, converti par Vincent, ne changera rien, mais permet tout de même aux hommes de Sylvain Mirande de décrocher un précieux point de bonus défensif (27-23). Pendant que Rouen (8e, à 1 point du Top 6) enchaine un deuxième succès de rang, Agen rechute et réintègre quand même la zone rouge (15e).  

Carcassonne-Grenoble : 20-9

À Albert-Domec, les Carcassonnais ont pris le pas sur des Grenoblois qui s’enfoncent encore un peu plus dans la crise. Avec un 5ème match de suite sans victoire, les Isérois sont dans le dur et restent dans le bas du classement… S’ils avaient pourtant ouvert le score grâce à la réussite de Corentin Glénat à plus de 50 mètres des perches (0-3, 11′), le duel de buteurs est finalement remporté par l’artilleur de la Cité Samuel Marques (15 points ce soir). Nourri par l’indiscipline grenobloise, avec 11 pénalités concédées en première mi-temps (dont 8 rien qu’en mêlée), Carcassonne jubile.

Grâce à un essai de l’arrière Sione Tui servi par un jeu au pied millimétré de Thomas Dolhagaray (17-9, 66’), les « Jaune et Noir » creusent l’écart et remportent finalement un succès ô combien important. Score final 20 à 9 pour les locaux, qui portent à 3 leur nombre de victoires d’affilées. Désormais 9èmes, ils sont à 2 points du Top 6 ! 

Le FCG de son coté, pointe à une triste 12ème place et se rapproche dangereusement de la zone rouge (2 longueurs d’écart seulement avec Agen).

Vannes / Provence Rugby : 25-22

Au terme d’un scénario fou, Vannes poursuit sa marche en avant ! Mais à la Rabine, les Bretons ont d’abord été secoués face à des Provençaux ambitieux. Lors d’une première mi-temps équilibrée, locaux et visiteurs s’en remettent d’abord à leurs buteurs respectifs, avant que Théo Béziat (ancien de la maison Aixoise) ouvre la marque pour Vannes (31′). Paradoxalement, c’est l’ailier de Provence et ex-vannetais Kévin Bly, dans son style caractéristique, qui vient à son tour répondre après la sirène (13-13, 40′). À la pause, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul.

Dans le deuxième acte, les pensionnaires de Maurice David prennent l’ascendant face à l’indiscipline des locaux, notamment par la botte de l’incontournable Florent Massip (13-22, 57′). Mais Vannes ne craque pas.

Au forceps, les coéquipiers de Nick Abendanon puisent dans leurs ressources par l’intermédiaire de leur conquête. Après une bonne saisie en touche, un groupé pénétrant s’enclenche et se conclut par l’essai de Jérémy Abiven (18-22, 63′). Plus percutants, les avants armoricains finissent par faire craquer leurs homologues. Au près, l’Argentin Francisco Gorrisen inscrit l’essai de la remontada finale (25-22, 78′).

Ce nouveau succès permet au RCV (13e) de se donner de l’air, tandis que Provence ne confirme pas son regain de forme du dernier match face à Grenoble, et reste dans le ventre mou (10e).

Stade Montois / Aurillac : 38-10

Toujours invaincus au Stade Boniface, les Montois comptaient bien le rester avant la réception d’Aurillac. Si les visiteurs comptent seulement une victoire à l’extérieur cette saison, chez le promu narbonnais, ils avaient pourtant l’ambition de créer la surprise de cette 11ème journée. Mais entre les intentions aurillacoises et la réalité du terrain, il y avait clairement un monde d’écart…

Dès l’entame de match, les hommes de Roméo Gontinéac sont cueillis à froid avec un essai express de Naituvi qui tape intelligemment à suivre pour lui même (7-0, 3′). Pourtant, Aurillac tient et ne se laisse pas impressionner par le leader, les Cantaliens réduisent même l’écart grâce à la botte de Pierre Le Huby (7-3, 20′). Mais à peine revenus dans le match, les « Rouge et Bleu » subissent la loi du plus fort et encaissent un nouvel essai de Carlos Muzzio, tout en puissance (14-3, 24′) ! Une pénalité d’Azpiazu permet aux locaux de mener de 14 points à la mi-temps (17-3).

Bis repetita au retour des vestiaires, avec un essai dès les premières minutes du second acte de Gauthier Doubrère (24-3,45′), remplaçant d’un Léo Coly préservé. Dans la foulée, une nouvelle réalisation d’Azpiazu, grâce à un magnifique travail de Lisena et Naituvi (31-3, 49′), et le coup de grâce de Nacani Wakaya (38-3, 58′) mettent Aurillac KO.

La fin du match et l’essai cantalien de Christa Powell (66′) seront presque anecdotiques. Le leader de cette Pro D2 a fait sa loi ce vendredi soir, et s’impose à domicile (38-10) avec le bonus offensif pour la sixième fois en six rencontres ! Aurillac (11e) concède une deuxième défaite de rang, et devra réagir la semaine prochaine à Jean Alric contre Rouen.

Narbonne / Colomiers : 20-23

Dans l’Aude, Colomiers n’était pas loin de tomber dans le piège tendu par les « Orange et Noir ». Pourtant sur le papier, les Haut-Garonnais, 4èmes avant cette journée, arrivaient en terre Cathare avec le statut de grand favori. Si le vice-champion du monde Alexis Palisson trouvait le premier la terre promise (3-13, 25′), les avants narbonnais et parmi eux Jordan Rochier, allaient lui répondre après la sirène sur un ballon porté (10-16, 41′). Un essai juste avant les citrons qui venait faire douter des Columérins, fébriles depuis les dernières journées.

À l’heure de jeu, le pack audois continue le forcing et trouve une nouvelle brèche dans la défense de la Colombe par l’initiative, en sortie de ruck, de Jérémy Chaput (20-16, 63′). On pense alors à l’exploit pour les promus qui restent sur 4 défaites de rang, mais en toute fin de match, les visiteurs réagissent et poussent grâce à leur 8 de devant.

Ils trouvent finalement la solution sur un maul, et le talonneur Youssef Saaidia vient briser les rêves des hommes de Louis-Benoit Madaule (20-23, 77′). Défaite cruelle pour le RCN qui reste dernier du championnat, alors que Colomiers remonte sur le podium (3e).

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.