23 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

XV de France : le Monde lorsque la France a battu les All Blacks pour la dernière fois

Publicités

Ce soir, les Bleus de Fabien Galthié défient la Nouvelle-Zélande au Stade de France et espèrent briser douze années de défaites face à la bête noire. Car oui, le XV de France n’a plus battu les triples champions du Monde depuis 2009 ! Un autre temps, un autre rugby.

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans… n’ont peut-être pas connu ! Une faille saptio-temporelle où le XV de France était capable du pire comme du meilleur. À présent que Fabien est là, une certaine stabilité s’est installée. Mais soyons honnêtes, qu’est-ce qu’on se marrait il y a 10 ans !

Avec ces Bleus, on pouvait frôler l’humiliation face à un pays qui sait à peine faire ses lacets, puis, quelques mois plus tard, devenir la dernière nation à gagner une série en Nouvelle-Zélande… Prodigieux ? Ridicule ? Non. C’est tout simplement ce qu’on appelait à l’époque le « French Flair » ! Ce fameux mois de juin 2009 restera à jamais gravé dans la mémoire des Français, comme l’un des plus beaux exploits du rugby tricolore. À coups de casques et de discours sûrement très intelligents, la bande à Lièvremont triomphera tel les Avengers face aux méchants Blacks à Dunedin (27-22).

Sur le baromètre des succès franchouillards, on est entre le second tour de Jean-Marie Lepen en 2002 et « Bienvenue chez les ch’tis ». C’est dire le niveau de la perf’. Une victoire tellement arrogante qu’elle fera rager le public le plus silencieux au monde (si l’on exclut les footix au Parc des Princes version Qatari, quoique, même eux n’existaient pas encore à ce moment-là). Les fans néo-zélandais et leur perpétuel attentisme…

Alors, quoi de mieux comme transition dans ce papier, que faire un top des trucs qui se passaient lorsque les Tricolores humiliaient la racaille néo-zélandaise il y a 12 ans ?

Sarko à l’Élysée

Messi ne le sait peut-être pas (et il a bien raison de n’y accorder aucun intérêt) mais avant lui, un autre nain régnait sur Paris (s’il vous plaît ne me censurez pas, déjà que j’écris peu souvent). Nicolas Sarkozy, que dis-je, sire Nicolas, siégeait à la Capitale depuis deux ans déjà. Le Petit Nicolas sera le patron français durant cinq ans, avant de laisser sa place à un pilier corrézien de troisième série.

Sa petite bouille me manque, pas vous ?

… Les footeux n’avaient qu’une étoile sur leur maillot

Avant de casser la démarche contre leurs rivaux belges, nos collègues du ballon rond souffraient plus qu’ils ne faisaient la fête. Une crise mêlant licenciement de dirigeants et chaos au sein de la fédé’ (ça ne vous rappelle rien ?) d’abord, avant de triompher chez Poutine et de zouker torse nu devant les plus hautes instances du Football. Je ne pensais pas le dire un jour, mais j’ai comme une envie de voir nos Bleus imiter le parcours des danseuses, et voir Jalibert danser la Tecktonik devant Bill Beaumont et Macron (ou quelqu’un d’autre je m’en fous, de toute façon je voterai blanc) le 28 octobre 2023.

… L’ASM n’était toujours pas champion de France

Elle est gratuite celle-là, inutile de s’y pencher trop longtemps.

Les effets d’une défaite face aux Catalans sont néfastes. Ne faites pas comme l’ASM. Gagnez vos finales.

… Le 33 10 était encore un téléphone potable

Avant que Steve Jobs vienne nous pourrir la vie avec ses smartphones révolutionnaires à deux balles, on avait le droit à une brique incassable en guise d’outil de communication (ça c’est du téléphone qui claque). Aujourd’hui il peine à exister, vivant sur les chantiers ou dans les poches des bicraveurs en bas du bat’ 7. Merci à ces grandes personnes de pérenniser les traditions. Moi, ça fait longtemps que j’ai téléchargé TikTok et consorts…

… MJ vivait ses derniers jours

12 jours avant de rejoindre les Cieux, Michael Jackson a eu le privilège de voir Maxime Médard inscrire un essai de plus de 80m. Avant de disparaitre tragiquement, et avec un scénario digne des plus grands films hollywoodiens. Les conspirationnistes allez-vous en (ce n’est pas, encore, un papier complot).

Pour le plaisir des yeux, et parce que c’est moi qui décide, on se revoir l’essai de Mad Max.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.