6 juillet 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Pro D2 : chocs en haut et bas de tableau, bataille pour le Top 6, qu’attendre de cette 12ème journée ?

Cette 12ème journée de Pro D2 s’annonce d’ores et déjà passionnante. Bataille pour les places qualificatives et le maintien, chocs en haut du classement, les rendez-vous aux 4 coins de l’Hexagone promettent de faire des étincelles. Pour tout savoir sur les différentes rencontres et leurs enjeux, c’est ici.

Béziers / Mont-de-Marsan

Battus la semaine dernière à Bourg-en-Bresse par le promu (30-22), ce sont des Biterrois revanchards qui reçoivent le leader pour l’ouverture de cette 12ème journée. Après leur coup d’éclat à Grenoble ( J7, 19-21) puis face à Colomiers (J8, 16-15), les hommes du club aux 11 Brennus sont retombés dans leurs travers… Avec un seul succès sur les 3 derniers match (face à Narbonne, 34-18), la tâche ne sera pas des plus simples pour Thibaut Bisman et ses coéquipiers.

En mai dernier, les Montois étaient venus s’imposer au stade de la Méditerranée (13-20). Actuellement dans le Top 6, Béziers (6e) sait qu’il ne faut pas perdre. Derrière, Rouen, Nevers, Carcasonne et Provence Rugby poussent. Ces derniers, pourtant 10èmes, ne sont qu’à 3 longueurs des Héraultais.

En face, les Montois, leaders incontestés et incontestables, poursuivent tranquillement leur chemin. Sur une série de 3 victoires de suite, les Landais auront envie de frapper à nouveau un grand coup en s’imposant chez un concurrent direct aux phases finales. Handicapé par 10 absents pour cause d’épidémie de grippe, c’est un groupe remanié qui s’avancera à Beziers, mais l’objectif restera le même. Les deux défaites des « Jaune et Noir » cette saison ont eu lieu à l’extérieur, face à Oyonnax (J6, 36-19) et Montauban (J8, 21-18). S’ils ont enfin signé un match référence à la fin du second bloc en s’imposant à Bayonne (J10, 14-33), les Montois n’attendent plus que confirmer cet exploit.

Bayonne / Carcassonne

Deux équipes à la croisée des chemins. Apres un départ tonitruant cette saison (invaincu pendant les 6 premières journées), l’Aviron Bayonnais vient de concéder deux revers consécutifs contre Mont-de-Marsan (J10, 14-33) puis face à Oyonnax (J11, 30-21). Il est urgent de réagir pour les Basques (4e), déjà à égalité de points avec Montauban (5e) et qui ont vu leur avance fondre comme neige au soleil. Doublés par Colomiers, Oyonnax et leur voisin landais, les hommes de Yannick Bru ne doivent pas trop s’éloigner du duo de tête, synonyme de demi-finales directes. En 3 rencontres de Pro D2 depuis 2016, Carcassonne n’est jamais venu s’imposer à Jean Dauger.

Si Bayonne est en train de caler, les Audois sont, eux, en pleine bourre. Sur une série de 3 victoires de suite, les pensionnaires d’Albert Domec ont réussi à faire tomber consécutivement Agen (J9, 15-11), Colomiers (J10, 16-17) et Grenoble (J11, 20-9), 3 gros noms du championnat, initialement tous prétendants aux phases finales. Grâce à ce bon enchainement, les Carcassonnais ont entamé leur remontée au classement. Trustant la 9ème place à l’orée de cette nouvelle journée, la Cité commence à peut-être rêver du Top 6. À seulement 2 points de Beziers (6e), Carcassonne pourrait intégrer les places qualificatives provisoires en cas d’exploit vendredi soir. À noter, la titularisation d’entrée du jeune trois-quart centre Henry Tuilagi Jr, arrivé seulement en début de semaine.

Colomiers / Vannes

Cela aurait du être une affiche au parfum de phases finales, mais les Bretons ont encore du mal à remonter la pente… Pourtant victorieux la semaine dernière en disposant de Provence Rugby (J10, 25-22), les demi-finalistes de la saison passée semblent encore fragiles. Depuis leur première victoire face à Agen lors de la J7, les Vannetais n’ont jamais réussi à enchainer deux victoires de suite. De mauvaise augure avant de se rendre chez l’un des favoris.

En janvier 2021, Vannes était venu s’imposer à Michel Bendichou (19-20), mais on a l’impression que les Armoricains ne savent plus gagner ce genre de match couperets cette saison. Toujours en quête d’un premier succès à l’extérieur dans cet exercice, Vannes (13e) pourrait saisir l’opportunité de ce choc pour s’offrir un match référence, distancer la zone rouge et enfin lancer sa saison.

De son coté, Colomiers, qui reste sur une déception à domicile face à Carcassonne (J10, 16-17) avec 10 dernières minutes cruelles, souhaitera se racheter devant son public. Mais pour cela, il faudrait montrer un autre visage que celui arboré à Narbonne, la semaine derniere. Vainqueur très laborieusement du promu narbonnais (J11, 20-23), la Colombe n’avait validé ce succès que dans les derniers instants du match. Les Columérins (3e) peuvent profiter des déplacements périlleux de Mont-de-Marsan et Oyonnax pour réintégrer les deux premières places. À eux de ne pas passer à coté.

Grenoble / Narbonne

4 points. Voici l’écart entre les deux formations avant le début de cette 12ème journée. Les Grenoblois (12e) accueillent Narbonne (16e), bon dernier. Autant dire que pour les deux formations en grande difficulté, cette rencontre vaut déjà de l’or. Lors des 5 dernières dernières rencontres, aucune des deux équipes n’est parvenue à décrocher un succès…

Si Narbonne a vendu chèrement sa peau le week-end passé face à Colomiers, en s’inclinant en toute fin de match (J11, 20-23), les Audois pourront se servir de cette combativité retrouvée pour mener la vie dure à des Isérois beaucoup trop friables. D’autant que les seules victoires de Narbonne cette saison ont eu lieu loin du Parc des Sports et de l’Amitié. Les partenaires de Louis-Benoit Madaule se sont en effet imposés à Provence (J4, 15-18) et à Agen (J6, 15-17), alors rebelote vendredi soir ?

De leur coté, les « Bleu et Rouge » semblent bouder la Stade des Alpes. En 5 réceptions, les Grenoblois ont déjà concédé 4 défaites et ne se sont imposés que face à un Agen malade lors de la 3ème journée (17-13). Contre Narbonne, 7ème équipe à avoir pris le plus de points à l’extérieur, les Isérois devront s’accrocher pour triompher. En cas de défaites, ils pourraient se rapprocher dangereusement de la zone rouge…

Provence Rugby / Montauban

Lourdement écartés lors de la dernière journée du second bloc par Agen (J10, 41-17), les Montalbanais (5e) se sont rachetés le week-end dernier contre Nevers (33-17) dans un duel entre prétendants au Top 6. Après ce petit écart lot-et-garonnais, les Sapiacains veulent remettre la marche avant et débuter une nouvelle série de victoire.

Victorieux à l’extérieur que face aux promus Bourg-en-Bresse et Narbonne, les hommes de Jerome Bosviel veulent enfin vaincre un « gros » chez lui. D’autant que dans leur Histoire, ils ne se sont jamais imposés à Provence Rugby (4 défaites en 4 matchs depuis 2015). Avec 3 revers consécutifs en 3 déplacements, ce rendez-vous au stade Maurice David pourrait (enfin) être un déclic coté « Noir et Vert ».

En face, Provence (10e) n’est pas loin de son objectif : intégrer les places qualificatives. À 3 points seulement du Top 6, leurs 3 récentes défaites lors des 4 derniers matchs sont pourtant en train de compliquer la tâche des Provençaux. Contre un adversaire direct et porté par leur public, les protégés de Mauricio Reggiardo ne devront pas manquer l’occasion de grappiller quelques places sur le peloton de tête. Sinon, gare aux regrets en fin de saison.

Aurillac / Rouen

Il est peut-être là, le vrai choc de cette journée ! À Jean-Alric, les Aurillacois (11e) croiseront le fer avec les Rouennais (8e). À seulement 1 longueur de pouvoir intégrer le Top 6 et ainsi coiffer au poteau Béziers et Nevers, les Normands vont venir avec les dents longues dans le Cantal. Forts de deux victoires de suite, acquises face à Vannes (J10, 19-10) et Agen (J11, 27-23), les partenaires du virevoltant Nadir Megdoud voudront confirmer leur forme du moment, mais cette fois loin de leur base. Le tournant de la saison rouennaise sera peut-être donc à la croisée des chemins en Auvergne.

De l’autre coté, c’est l’inverse. Corrigés à 2 reprises, d’abord contre Nevers (J10, 37-3), puis Mont-de-Marsan (J11, 38-10), les Aurillacois voudront se rassurer dans leur antre. À domicile, ils restent d’ailleurs sur 4 succès de suite, et seul Bayonne est venu s’imposer cette saison (J2, 20-28). Il s’agit de l’unique revers lors des 9 derniers matchs disputés sur cette pelouse. Alors, entre deux formations sensiblement du même niveau mais sur deux trajectoires opposés, le combat promet d’être âpre et surtout de laisser des traces, aussi bien au classement que dans les esprits.

À noter également dans cet affrontement, le match dans le match dans la famille Gontineac. Le papa Roméo, entraineur d’Aurillac, sera opposé à son fils Taylor, titulaire au centre du coté de Rouen. Bon match à vous messieurs !

Nevers / Bourg-en-Bresse

Nevers (7e), aux portes des places qualificatives, voit arriver des Bressans (14e) certes valeureux, mais dans le dur… Opposés à un adversaire à sa portée, les hommes de Xavier Péméja devront assurer l’essentiel et optimiser un maximum leurs chances de récupérer des points en vue de réintégrer le Top 6. Battus la semaine dernière lors du déplacement à Montauban (J11, 33-17), les Nivernais ne peuvent pas se permettre un deuxième non-match. La réaction est impérative et le promu pourrait bien en faire les frais… D’autant plus que le Stade du Pré Fleuri, inviolé cette saison, n’a pas connu la défaite depuis avril dernier contre Oyonnax (15-20), soit 6 matchs de suite.

Depuis mars 2014, les Violets ne se sont imposés qu’à deux reprises à l’extérieur en Pro D2. Contre Massy d’abord, le 11 janvier 2019 sur le score de 20 à 29, et plus récemment contre Agen (J4, 24-28). Après avoir fait tomber Béziers, la semaine dernière (J11, 30-22), le capital confiance semble avoir été rehaussé du coté des Aindinois. Assez pour faire tomber un Nevers qui joue gros ? On ne demande qu’à voir. Mais entre l’une des meilleures équipes à domicile et l’une des plus en difficulté à l’extérieur, il faudra être vigilants pour les Bressans à ne pas craquer trop vite, car le retour pourrait être très long.

Agen / Oyonnax

Choc des extrêmes pour cette clôture de journée, où Agen (15e) souhaitera la bienvenue aux Oyomen (2e) ! Dauphin de Mont-de-Marsan, Oyonnax ne cache pas son envie de rattraper le leader montois, et a du cocher ce déplacement à Armandie depuis plusieurs semaines. Affutés, les hommes de Joe El Abd sortent de 3 victoires consécutives dont 2 face à Bayonne (J11, 30-21) et Béziers (J9, 42-12), deux des favoris. Déterminés à continuer sur cette voie, les Aindinois pourraient ainsi faire vivre l’Enfer à des Lot-et-Garonnais encore en rémission. Avec déjà 3 victoires à l’extérieur (en 5 déplacements) cette saison, Oyonnax fait partie des équipes les plus solides en déplacement. Pas forcément une bonne nouvelle pour le SUA.

Après près de 2 ans de disette devant leur public, les Agenais viennent de signer quasiment coup sur coup 2 succès de suite. En s’imposant face à Aurillac (J8, 25-21), puis en étrillant Montauban (J10, 41-17), les Lot-et-Garonnais semblent beaucoup plus à l’aise, notamment à domicile, et cherchent un nouveau match référence. Le transfuge du Top 14 va mieux, mais peine toujours à décoller de la zone rouge…

Pourtant, le SUA n’est qu’à 2 petits points de la 12ème place, et pourrait passer devant Bourg-en-Bresse et Vannes (qui ont 2 déplacements difficiles à négocier), voire même Grenoble en fonction des résultats. Une bouffé d’air est peut-être à 80 minutes des coéquipiers de Paul Graou.

Le programme

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.