6 juillet 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

Nationale : Albi spectaculaire, Bourgoin tient bon…Le débrief de la 18ème journée !

Après deux semaines de repos, la Nationale a fait son retour ce week-end, et on n’a pas été déçus ! Après une journée de rugby palpitante, voici le débrief de toutes les rencontres…

Soyaux-Angoulême – Cognac : 29-13

Dans un derby cognac-angérien électrique, Soyaux-Angoulême a assuré l’essentiel en ouverture de cette 18e journée pour prendre rapidement le dessus sur son adversaire. Trop imprécis, Cognac, qui restait sur six défaites d’affilée face aux Violets, s’est montré trop peu discipliné pour espérer rivaliser.

Grâce à une bonne conquête, son point fort, l’USC a pourtant bien débuté. Après un crochet intérieur, éliminant deux adversaires, le centre Kerr inscrit le premier essai du match (0-7, 9′). Mais Cognac s’est rapidement retrouvé sur le reculoir à l’impact, bien moins puissant que son rival du jour.Dans son enceinte de Chanzy, Soyaux-Angoulême se reprend bien et impose son rythme. Avec un essai de filou du demi de mêlée Saubusse (10-7, 25′), la machine est enfin lancée.

En deuxième mi-temps, les Violets accélèrent, malgré un avantage laissé à Cognac grâce à une bonne efficacité face aux perches (10-13, 50′). Saubusse, toujours lui, sanctionne les nombreuses fautes de Cognac au sol et sur la ligne de hors-jeu, et passe quatre pénalités d’affilée (22-13, 66′).

Dos au mur, les Cognaçais tentent des lancements de jeu, mais sur un énième turnover près de leur en-but, Maxime Laforgue inscrit un essai en coin (29-13, 83′), privant définitivement Cognac d’espoir de bonus défensif. Pragmatique, sans être vraiment brillant, Soyaux reste fidèle dauphin de Nationale. Cognac redevient lanterne rouge.

Tarbes – Massy : 14-24

En panne de résultats depuis plusieurs semaines, le Stado recevait le leader massycois avec l’espoir d’un rebond très attendu. Portés en échec à Soyaux et poussifs malgré un succès étriqué à Bourgoin, les Franciliens semblaient un peu plus empruntés ces dernières semaines…

Toujours portés par cette volonté d’attaquer, mais manquant parfois de tranchant, les hommes de Fabien Fortassin ont pris rapidement la marque grâce au pied de l’inévitable Matthieu Berbizier (3-0). Mais dans une opposition assez fermée, c’est Massy qui rentre finalement aux vestiaires grâce à un essai inscrit après la sirène par le talonneur Antunes (6-11, m-t).

Si Berbizier, impeccable jusque là, manque une première fois la cible lors d’une tentative qui heurte le poteau, son homologue massycois, Ortolan, est impérial. Massy fait donc le break grâce à la botte de son ouvreur (9-17, 67′), et à l’usure, inscrit un nouvel essai par sa première ligne, (Carré (9-24, 76′). La réduction de l’écart par Berbizier, qui trouve une brèche dans la défense et conclut derrière la ligne n’y changera rien (14-24, 80′).

Manquant d’ingrédients pour faire vaciller le bloc adverse, Tarbes enchaîne un troisième match sans victoire et se retrouve englué près de la zone rouge (11e). Massy poursuit sa course folle en tête du Championnat, leader incontesté avec 71 points.

Blagnac – Chambéry : 20 – 17

La belle performance du week-end est à mettre au profit de Blagnac. Après un match aller nettement dominé par les Chambériens (victoire 37-19), Blagnac, en embuscade au classement, espérait faire douter le club savoyard, restant sur deux défaites consécutives au Championnat.

Dans son antre d’Ernest Argelès, Blagnac a choisi de défier frontalement le SOC, tentant de s’échapper par les coups de butoirs de ses avants. Le premier acte est équilibré, et les buteurs Augustin et Moreno se rendant la pareille (6-6, m-t).

Au retour des citrons, Chambéry passe devant ne profitant des fautes grossières de Blagnac, son péché mignon (6-12, 55′). Rebiffés, les Caouecs accélèrent le jeu, et réussissent à infliger un 14-0 à Chambéry. Rédhibitoire. Augustin (63′), puis Vernetti (76′), portent le score à 20-12.

Finalement, l’essai de l’arrière savoyard Hecquet (80′) offrira au SOC un point de bonus défensif précieux dans la course au top 6. Les hommes de Cyril Vilain restent en bonne place (5e) avant la réception d’Albi. Blagnac, qui retrouve enfin les joies d’une victoires après 4 revers, remonte à 4 petites unités de la 6e place (8e).

-$

Bourgoin – Nice : 18 – 13

De l’oxygène pour le CSBJ ! Lanterne rouge, Bourgoin recevait une équipe niçoise enfin remise sur de bons rails (3 victoires d’affilée) après un début de saison sur courant alternatif. À Pierre Rajon, les hommes de David Bolgashvili ont pourtant été trop souvent pénalisés pour espérer s’imposer.

La première période est clairement à l’avantage des locaux, qui matérialisent leur domination au pied (15-3, m-t) face à des Niçois très nerveux (carton jaune pour Thibaud Rey à la suite d’une générale, 15′). Invaincu en 2022, le Stade Niçois tente de se remettre dans le sens de la marche.

Avec la possession et l’occupation du terrain, les coéquipiers de Simon Ricquebourg retrouvent de l’allant, sans pour autant concrétiser les multiples occasion. Tardivement, Nicolas Tachat conclut en force l’avancée des Azuréens (18-10, 75′).

Nice repart finalement avec le bonus défensif (18-13) suite à une ultime pénalité de Verdu. Une contre-performance et un bel exploit pour le CSBJ ! Face à un prétendant à la montée, les hommes de Sébastien Tillons-Borde ont fait preuve d’abnégation pour empocher les quatre points. Au classement, ils remontent d’une place (13e) devant Cognac, désormais lanterne rouge. Nice reste, lui, 6e.

Albi – Dax : 44-27

Après l’exploit à Chambéry, Dax se déplaçait au Stadium d’Albi une nouvelle fois sous la peau de l’outsider. 7e, les Dacquois, qui comptent trois victoires lors des quatre dernières journées, espéraient faire déjouer la fulgurante et parfois irrégulière équipe albigeoise.

Le début de match est parfait pour les Landais, inscrivant deux essais quasiment coup sur coup grâce à Dechavanne (2e) et Berchesi (6e, 0-14′). Mais la furia des Rouge et Blanc est de courte durée…

Les coéquipiers de Pisano sont finalement repris par le SCA, qui se rassure d’abord sur les fondamentaux avant de lâcher les chevaux (13-20, m-t). Le doublé de Louis Decrop, à l’heure de jeu (56′,60′), constitue le tournant du match (30-20, 61′), où Albi écarte de plus en plus le jeu au large. Le centre sud-africain Sean Robinson offre ensuite l’essai du bonus offensif (37-20,65′).

Dax explose totalement, et l’essai de Tremeau (80′) pour l’honneur est anecdotique. « On a fait 20 minutes surprenantes, reconnaît Benoit August, le président landais. En deuxième mi-temps, c’est nous qui ne sommes pas ressortis des vestiaires ». Sur ce score fleuve, Albi revient sur les talons du trio de tête (4e). 7e, Dax manque l’occasion de passer devant Nice.

Valence-Romans – Suresnes : 24 – 12

Succès assuré pour les Damiers au stade George Pompidou ! le VRDR recevait Suresnes, en délicatesse depuis un mois (3 défaites de rang). Sûr de ses forces en conquête, Valence-Romans va chercher une première pénaltouche, qui débouche finalement sur un groupé pénétrant des avants qui conclut derrière la ligne. (7-0, 6′).

On pense alors que les protégés de Johann Authier, fidèles à leurs habitudes à domicile, vont dérouler et prendre rapidement le large au tableau d’affichage. Mais finalement, les coéquipiers de Matthew Ford, qui a quelque peu pêché au pied, restent dans le match (10-6, m-t).

En seconde période, Moura et Ford se rendent les coups (16-9, 62′). Face à des défenses prenant le pas sur les offensives, il faut attendre un coup du sort. Réduit à 14 (67′), Suresnes se montre moins dangereux, et c’est finalement le VRDR qui a le dernier mot.

Mehdi Boundjema inscrit l’essai en force (24-12, 80′) pour des Drômois, qui, malgré le succès, ont montré quelques signaux de faiblesse. Tout n’a pas été parfait, mais Valence-Romans s’accroche au podium suite à cette nouvelle victoire. Avec 39 points, Suresnes est dans le ventre mou (9e).

Dijon – Aubenas : 11-8

Dans ce choc des mal classés, Dijon s’est imposé dans les derniers instants face à Aubenas ! Après le match nul de l’aller, les Rouge et Bleu étaient dans l’obligation de gagner après le succès de Bourgoin, et la rencontre a d’ailleurs débuté tambours battants pour les Bourguignons !

Sur la première action, l’arrière Paul Altier cueille à froid les Aubenassiens (5-0, 1′). Dans le rythme, Dijon confirme ensuite sa domination sur deux pénalités d’Anthony Fuertes (11-0, 18′). Dans un match hâché, où les Dijonnais ont bien fait de scorer tôt, Aubenas va tenter de revenir.

Après un enchaînement de phases de jeu, Alexis Clément est bien servi sur les extérieurs et réduit l’écart (11-5, 40′). Le second acte est en défaveur de Dijon, qui se retrouve acculé après avoir été réduits à 14 (11-8, 66′).

Combattifs jusqu’aux ultimes minutes, les locaux tiennent bon face à des Ardéchois bien maladroits face aux perches (un drop et une pénalité manquée). La dernière action aurait pu pourtant leur offrir une victoire, mais Alban Ramette se voit refuser un essai en bout de ligne. Le RCAV reste 10e après cette terne prestation, malgré une tentative de réaction. Dijon se donne de l’air et sort de la zone rouge ! (12e).

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.