1 juillet 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

XV de France : « Il est meilleur », Fabien Galthié s’explique sur le choix de Mohamed Haouas

Dans la composition des Bleus, Mohamed Haouas a fait un retour remarqué. Au sein des finisseurs, le pilier montpelliérain est venu chiper la place occupée jusqu’à présent par le lyonnais Demba Bamba. Un choix fort que le sélectionneur des Bleus a expliqué en conférence de presse.

Le jour de ses 28 ans, Mohamed Haouas pouvait-il rêver plus beau cadeau ? Privé du début de Tournoi en raison de démêlés judiciaires (pour des faits de cambriolages remontant à 2014 ndlr), l’homme fort du MHR va donc retrouver sa place dans le groupe France. Du haut de ses 13 sélections, dont la dernière remonte au 6 novembre 2021 contre l’Argentine, Momo est, on le sait, l’un des chouchous de Fabien Galthié.

Fabien Galthié en avait d’ailleurs fait son titulaire indiscutable lors des deux derniers Six Nations (2020 et 2021), pour lesquels l’Héraultais avait disputé l’intégralité des rencontres (10/10). Mais depuis, la donne a changé.

Si Uini Atonio s’est imposé comme le titulaire au poste (et enchainera une 6ème titularisation de suite à Cardiff), Demba Bamba avait lui les faveurs du coach sur le banc. Cantonné au rôle de finisseur, ce dernier avait même déclaré en février : « C’est un rôle que j’accepte ». Mais aujourd’hui, le Lyonnais est hors-groupe…

Interrogé sur ce choix, Galthié a joué la carte de la transparence pour justifier le retour d’Houas :

« Il est meilleur. Il est bon, il est très bon même aux entraînements. Il enchaîne les matchs avec Montpellier, et il envoie des signes positifs à ses coéquipiers, à ses partenaires et puis à toute l’équipe, dont le staff. »

Avant de conclure, l’ancien de Colomiers a tout de même, également, voulu adresser une petite pensée à son joueur : « On pense bien sûr à Demba qui donne son maximum, et qui est prêt aussi… »

Une première ligne indéboulonnable ?

Aligné pour la quatrième fois de suite depuis le match d’ouverture face à l’Italie, le trio Baille-Marchand-Atonio a le vent en poupe et semble, en plus, dominer tous les débats européens. Solides et complémentaires, les trois hommes sont assurément les fers de lance du pack français.

« Leur complémentarité est d’abord de l’ordre de la compétence. La mêlée, les phases de combat arrêtées, comme la touche et le maul, la maîtrise, le leadership de Julien, et aussi quelque part celui de Cyril et Uini font qu’ils méritent d’être associés et d’avoir le maillot », a confié Fabien Galthié devant les journalistes.

Un hommage appuyé certes, mais le staff des Bleus n’oublie pas ces finisseurs : « S’ils ont ce niveau-là, c’est aussi parce qu’il y a Peato Mauvaka, Jean-Baptiste Gros, Demba Bamba et Momo Haouas qui les accompagnent dans cette progression. Les matchs se jouent clairement à 6 ou 7« .

« Il y a vraiment une forme d’émulation qui pousse les trois premiers (les titulaires ndlr), mais lorsqu’on voit les performances des autres, ils sont réellement associés. Ce sont vraiment deux premières lignes très complémentaires qui travaillent avec un seul et même objectif. Il y a beaucoup d’altruisme chez les trois titulaires, mais aussi chez les autres. », a conclu le sélectionneur Fabien Galthié.

Une chose est sûre, le vivier bleu est formidable ! Assez pour guider les Français vers leur première victoire depuis 2010 ? On n’en doute pas.

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.