23 mai 2022

MA5

DANS LES COULISSES DE L'OVALIE

DANS LE RÉTRO. Champions Cup : le récit de l’incroyable et héroïque campagne européenne des Castrais !

Publicités

Seule équipe française à avoir disputé tous ses matchs en Champions Cup cette saison (4/4), et pourtant la seule (sur 8) à ne pas voir les huitièmes de finale, le CO apparaît aujourd’hui comme le dindon de la farce de cette édition 2021/2022. Mais les Castrais nous ont régalé, et elle est peut-être là leur plus grande victoire.

C’est sans aucun doute l’équipe hexagonale qui aurait le plus mérité une qualification en huitièmes de finale. Alors que l’on avait promis l’enfer aux Tarnais, les protégés de Pierre-Henry Broncan ont fait mieux que résister face au gratin européen. Avec 4 défaites, mais un goal-average de seulement -14 points, les Castrais quittent la compétition la tête haute. Pour leur retour après 3 ans d’absence dans la « Grande » coupe d’Europe, ils n’ont pas déçu.

Castres – Harlequins : 18 – 20

Battus de deux petits points à Pierre-Fabre lors de la venue du champion d’Angleterre en titre (18-20), les Castrais étaient tombés les armes à la main… De retour dans le match après un essai de filou de Martin Laveau, les avants du Lévézou pilonnaient la défense anglaise à seulement une minute du terme.

Alors que Benjamin Urdapilleta se place dans l’axe, l’arbitre géorgien Nika Amashukeli siffle pour les Quins sur un ruck litigieux. Une fin de match houleuse où Castres pourra nourrir des regrets, mais un aperçu de ce dont ils sont capables.

Munster – Castres : 19 – 13

La semaine suivante, les Castrais allaient concéder leur plus gros revers de cette campagne : 6 points d’écart ! Jetés dans un Thomond Park en feu comme dans une fosse aux lions, la « Blue Army », pourtant remaniée, avait livré un magnifique combat jusqu’à la dernière minute. Avec des jeunes pousses comme Simon Meka, auteur d’un match XXL ce jour-là, ils avaient vendu chèrement leur peau.

Contre une équipe composée en majeure partie par les internationaux du XV du Trèfle, Castres payait (malheureusement) son indiscipline du début de match, sanctionnée par l’ouvreur Ben Healy. S’ils avaient quand même tenté le coup après la sirène, ils finissent par se résigner et assurent le point de bonus défensif. Bousculer les Irlandais n’aura pas suffi, Castres s’incline 19 à 13…

Castres – Munster : 13 – 16

Après cette phase aller prometteuse, la réception des Munstermen, doubles champions d’Europe en 2006 et 2008, apparaît comme l’occasion ou jamais d’enfin concrétiser cette bonne dynamique européenne. Pourtant en tête toute la rencontre, la désillusion sera immense pour les locaux au moment où Gavin Coombes franchit la ligne à 2 minutes du terme.

Encore défaits d’un fil, les partenaires de Rory Kockott auront joué de malchance dans une fin de match cruelle (13-16)… Mais ils n’étaient pas au bout de leur surprise.

Harlequins – Castres : 36 – 33

Avec pourtant 3 revers au compteur, les Tarnais pouvaient encore rêver d’une qualification historique. Mais pour cela, il fallait réaliser l’exploit en s’imposant au Stoop de Londres. De quoi effrayer les hommes de Darricarrère ? Certainement pas.

En rendant une copie presque parfaite, les champions de France 2018 se sont donnés le droit d’y croire pendant 86 minutes. Jusqu’à ce qu’Alex Dombrandt, déjà marqueur lors du match aller, ne crucifie les visiteurs en signant un coup du chapeau. Une fin de match extrêmement polémique qui n’aurait vraisemblablement pas dû voir le CO échouer. Castres chute (encore) de 3 petits points (36-33)…

Laisser un commentaire

Copyright © All rights reserved. ©MELEEA5 Newsphere by AF themes.